Aristote: Le choix et le souhait

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Aristote Aristote >>
Partager

Sujet : Aristote: Le choix et le souhait

Aristote: Le choix et le souhait

choix Aristote souhait Aristote Le choix n'est certainement pas la même chose que le souhait, bien qu'il en soit visiblement fort voisin. Il n'y a pas de choix, en effet, des choses impossibles, et si on prétendait faire porter son choix sur elles on passerait pour insensé; au contraire, il peut y avoir souhait des choses impossibles, par exemple de l'immortalité. D'autre part, le souhait peut porter sur des choses qu'on ne saurait d'aucune manière mener à bonne fin par soi-même, par exemple faire que tel acteur ou tel athlète remporte la victoire; au contraire, le choix ne s'exerce jamais sur de pareilles choses, mais seulement sur celles qu'on pense pouvoir produire par ses propres moyens. En outre, le souhait porte plutôt sur la fin, et le choix sur les moyens pour parvenir à la fin : par exemple, nous souhaitons être en bonne santé, mais nous choisissons les moyens qui nous feront être en bonne santé; nous pouvons dire encore que nous souhaitons d'être heureux, mais il est inexact de dire que nous choisissons de l'être : car, d'une façon générale, le choix porte, selon toute apparence, sur les choses qui dépendent de nous. Aristote
   Aristote

Nos désirs ne commandent-ils pas toujours nos choix? Ne peut-on définir le choix comme la simple actualisation de nos souhaits? Aristote nous rappelle à travers ce texte que l'association entre ces deux notions n'est pas si simple et il analyse méthodiquement les différences qui les séparent : il en cite trois, qui montrent toutes que le domaine du souhait, du désir, est plus étendu que la sphère du choix, de la décision. Ces différences sont révélées par trois objets de souhait ou de choix : les choses impossibles, celles qui ne dépendent pas de nous et la distinction entre moyens et fins.
 Nous analyserons ces distinctions en montrant dans quelle mesure elles nous permettent de réfléchir sur le rapport de l'homme à la réalité en général.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Aristote: Le choix et le souhait" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • shanham96-253534 le 30/01/2015 à 30H10
  • manu -242914 le 29/09/2014 à 29H17
  • tomas-215579 le 13/02/2014 à 13H21
  • daago1992-219748 le 10/11/2013 à 10H11
  • Dillan-219287 le 06/11/2013 à 06H16
  • Aristote: Le choix et le souhait

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit