ARISTOTE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ARISTOTE: De la communauté des biens et des p ... ARISTOTE: En morale, il est préférable de tou ... >>
Partager

Sujet : ARISTOTE

ARISTOTE

 ARISTOTE  ARISTOTE La tendance à l'imitation est instinctive chez l'homme et dès l'enfance. Sur ce point il se distingue de tous les autres êtres, par son aptitude très développée à l'imitation. C'est par l'imitation qu'il acquiert ses premières connaissances, c'est par elle que tous éprouvent du plaisir. La preuve en est visiblement fournie par les faits : des objets réels que nous ne pouvons pas regarder sans éprouver du déplaisir, nous en contemplons avec plaisir l'image la plus fidèle ; c'est le cas des bêtes sauvages les plus repoussantes et des cadavres. La cause en est que l'acquisition d'une connaissance ravit non seulement le philosophe, mais tous les humains même s'ils ne goûtent pas longtemps cette satisfaction. Ils ont du plaisir à regarder ces images, dont la vue d'abord les instruit et les fait raisonner sur chacune. S'il arrive qu'ils n'aient pas encore vu l'objet représenté, ce n'est pas l'imitation qui produit le plaisir, mais la parfaite exécution, ou la couleur ou une autre cause du même ordre Comme la tendance à l'imitation nous est naturelle, ainsi que le goût de l'harmonie et du rythme (...), à l'origine les hommes les plus aptes par leur nature à ces exercices ont donné peu à peu naissance à la poésie par leurs improvisations. ARISTOTE
   ARISTOTE

Partie du programme abordée : L'art.

Analyse du sujet : Un beau et célèbre texte valorisant la notion, naturelle aux yeux d'Aristote, de l'imitation.

Conseils pratiques : Rappelez le point de vue de Platon (et plus tard de Pascal) condamnant l'art car fondé sur l'imitation imparfaite du monde des idées. Aristote défend au contraire ici la validité du monde réel. Pour la  question, analysez avec rigueur la notion de re-présentation, et ses fondements métaphysiques.

Bibliographie :

Aristote, Poétique, Vrin.
Heidegger, Chemins qui ne mènent nulle part, I, Gallimard.
Pascal, Pensées, Gallimard.
Platon, La République, Garnier-Flammarion.

Difficulté du sujet : **

Mature du sujet : Classique

Dans ce texte, la théorie de l'imitation d'Aristote s'oppose radicalement à la conception platonicienne. Platon, en effet, condamnait fermement l'imitation, voyant en celle-ci une source de tromperie et un éloignement de l'Idée Intelligible, donc de la vrai connaissance.

Dans ce texte, Aristote s'emploie au contraire, à démontrer que l'imitation, loin d'être un obstacle à la connaissance, est un instinct naturel de l'homme et le support de sa connaissance.

Il y a trois grands moments dans ce texte qui s'attachent à une idée forte.  Nous en reproduisons le mouvement par notre plan.

 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "ARISTOTE" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • onsef-265895 le 31/01/2016 à 31H14
  • chacha21-241922 le 10/09/2014 à 10H09
  • lovia77-220930 le 10/03/2014 à 10H18
  • laandiy-215620 le 12/01/2014 à 12H16
  • Azdrig-215035 le 04/01/2014 à 04H17
  • ARISTOTE

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit