Aristote et la meilleure constitution politique

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Kant: valeur des exemples en morale Aristote: L'homme politique >>
Partager

Sujet : Aristote et la meilleure constitution politique

Aristote et la meilleure constitution politique

meilleure Aristote constitution Aristote « Qu'ainsi donc la meilleure constitution soit nécessairement cette organisation sous laquelle tout homme quel qu'il soit, peut accomplir les meilleures actions et vivre dans la félicité, c'est là une chose manifeste. Mais une contestation s'élève, même de la part de ceux qui reconnaissent que la vie accompagnée de vertu est la plus désirable de toutes : est-ce la vie de citoyen et la vie tournée vers l'action qui est désirable, ou n'est-ce pas plutôt la vie affranchie de toutes les contraintes extérieures, par exemple la vie contemplative, laquelle, au dire de certains, est la seule vie philosophique ? Il n'y a guère que deux genres de vie, en effet, qui paraissent avoir fixé le choix des hommes les plus désireux de se distinguer par la vertu, aussi bien ceux du passé que ceux d'à présent : je veux parler de la vie de l'homme d'Etat et de celle du philosophe. Et la question de savoir laquelle des deux voies est la véritable n'est pas d'une importance négligeable : car l'homme sensé du moins réglera toute son existence sur le but qui sera le meilleur, et ceci est vrai aussi bien de l'homme individuel que de la société politique. Or certains estiment que si l'autorité qui s'exerce sur autrui d'une façon despotique s'accompagne d'une forme d'injustice particulièrement grave, celle qui s'exerce par les voies légales, tout en ne comportant aucune injustice, n'en est pas moins un obstacle à la tranquillité personnelle de son détenteur. D'autres sont, en fait, d'une opinion presque diamétralement opposée aux déclarations précédentes : ils pensent que pour un homme la seule vie est celle qui est tournée vers l'action, la vie de citoyen... » ARISTOTE
politique   Aristote • Aristote dit que l'homme est « un animal politique ». Il dit d'autre part que la parole est accordée à l'homme exclusivement (Il est peut-être donné aux animaux la voix, non la parole). En quoi, comment, Aristote effectue-t-il un lien entre ces deux « spécificités » humaines ? Quelle est selon lui la finalité de la parole ? • Quelle(s) différence(s) Aristote marque-t-il entre la « parole » et « la voix » ? — Détermine-t-il ce qui différencie « la voix » et « la parole » par une analyse au niveau « formel » (comme le feraient des linguistes) ou d'une autre façon ? laquelle ? — Remarquer cela n'est-ce pas important pour suivre l'argumentation d'Aristote ? • Peut-on maintenant comprendre pourquoi, selon Aristote, « l'homme est naturellement un animal politique » et que « l'Etat est un fait de nature » ? L'argumentation d'Aristote repose-t-elle sur l'idée que « la nature ne fait rien en vain » ? Si l'on ne prête pas de finalité(s) à la nature, l'argumentation d'Aristote peut-elle être encore soutenue ? Et sa thèse ?

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Aristote et la meilleure constitution politique" a obtenu la note de :
aucune note

Aristote et la meilleure constitution politique

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit