Aristote: Monnaie et commerce

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Freud et l'interdit du meurtre Spinoza et l'interprétation des Ecritures >>
Partager

Sujet : Aristote: Monnaie et commerce

Aristote: Monnaie et commerce

Monnaie Aristote commerce Aristote «L'invention de la monnaie pour les besoins du commerce a donné naissance à une nouvelle manière de commercer et d'acquérir où ce qui 'est recherché est le seul profit pécuniaire. On ne s'y occupe que de chercher d'où vient le plus d'argent de manière à acquérir une grande fortune. En effet, on identifie couramment richesse et possession d'une grande quantité d'argent. Or l'argent n'est qu'une fiction et toute sa valeur est celle que la loi lui donne. Il suffit que l'opinion de ceux qui en font usage change et il perd toute utilité et n'a plus le pouvoir de nous procurer la moindre des choses nécessaires à la vie. Même si on en avait une grande quantité, on ne trouverait plus par son moyen les aliments les plus indispensables. Il est donc absurde d'appeler richesse un métal dont l'abondance n'empêche pas de mourir de faim, témoin ce Midas de la légende à qui le ciel, pour le punir de son insatiable avarice, avait accordé le don de convertir en or tout ce qu'il toucherait. Les gens sensés placent donc ailleurs la richesse et préfèrent (en quoi ils ont raison) d'autres genres de possession. Les vraies richesses sont celles de la nature. Elles seules font l'objet de la vraie science économique. » ARISTOTE
   Aristote

«La Politique» est, selon un commentateur d'Aristote, D. Ross, la fusion de cinq traités séparés :
 1 - sur l'économie domestique, préliminaire à l'étude de l'Etat parce
 que la maisonnée précède l'Etat.
 2 - sur les républiques proposées comme idéales et les constitutions
 existantes les meilleures.
 3 - sur l'Etat, le citoyen et la classification des constitutions.
 4 - sur les constitutions inférieures.
 5 - sur l'Etat idéal.
 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Aristote: Monnaie et commerce" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Flora38278 le 18/04/2010 à 18H16
  • Aristote: Monnaie et commerce

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit