Aristote: Travail et Loisir

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< alain et le spectacle humain Saint-Thomas d'Aquin: Inventeur et coopérateu ... >>
Partager

Sujet : Aristote: Travail et Loisir

Aristote: Travail et Loisir

Travail Aristote Loisir Aristote « Si, en effet, travail et loisir sont l'un et l'autre indispensables, le loisir est cependant préférable à la vie active et plus réellement une fin, de sorte que nous avons à rechercher à quel genre d'occupations nous devons nous livrer pendant nos loisirs. Ce n'est sûrement pas au jeu, car alors le jeu serait nécessairement pour nous la fin de la vie. Or si cela est Inadmissible, et si les amusements doivent plutôt être pratiqués au sein des occupations sérieuses (car l'homme qui travaille a besoin du délassement, et le jeu est en vue du délassement, alors que la vie active s'accompagne toujours de fatigue et de tension), pour cette raison nous ne laisserons les amusements s'introduire qu'en saisissant le moment opportun d'en faire usage, dans l'idée de les appliquer à titre de remède, car l'agitation que le jeu produit dans l'âme est une détente et, en raison du plaisir qui l'accompagne, un délassement. Le loisir, en revanche, semble contenir en lui-même le plaisir, le bonheur et la félicité de vivre. » ARISTOTE
   Aristote

QUESTIONNAIRE INDICATIF

•    Pourquoi, selon Aristote, « nous avons à rechercher à quel genre d'occupations nous devons nous livrer pendant nos loisirs »?
— Importance des notations : — « l'un et l'autre indispensables »
— « préférable »
— « plus réellement une fin »?
•    Pourquoi, selon Aristote, cela ne peut pas être le « jeu » ?
—    Quel(s) type(s) de raisonnement est (sont?) employé(s) ici par Aristote?
— Quelle appréhension du « jeu » Aristote a-t-il ? Qu'en pensez-vous?
—    Pourquoi, si c'était le « jeu » qui devait nous occuper pendant nos loisirs, cela serait nécessairement pour nous la fin de la vie selon Aristote?
—    Est-ce « inadmissible » pour lui ? Si oui pourquoi ?
•    Importance de la notation « en lui-même » dans la dernière phrase et de la marque de l'opposition avec le jeu « en revanche »? Est-ce que ceci n'est pas décisif pour comprendre le texte et la position d'Aristote?

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Aristote: Travail et Loisir" a obtenu la note de :
aucune note

Aristote: Travail et Loisir

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit