BERGSON : L'Homo Faber

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< RUSSELL, Science et religion Kant, Leçons d'éthique >>
Partager

Sujet : BERGSON : L'Homo Faber

BERGSON : L'Homo Faber

Homo BERGSON Faber BERGSON Dans des milliers d'années, quand le recul du passé n'en laissera plus apercevoir que les grandes lignes, nos guerres et nos révolutions compteront pour peu de chose, à supposer qu'on s'en souvienne encore ; mais de la machine à vapeur, avec les inventions de tout genre qui lui font cortège, on parlera peut-être comme nous parlons du bronze ou de la pierre taillée ; elle servira à définir un âge. Si nous pouvions nous dépouiller de tout orgueil, si, pour définir notre espèce, nous nous en tenions strictement à ce que l'histoire et la préhistoire nous présentent comme la caractéristique constante de l'homme et de l'intelligence, nous ne dirions peut-être pas Homo sapiens*, mais Homo faber**. En définitive, l'intelligence, envisagée dans ce qui en paraît être la démarche originelle, est la faculté de fabriquer des objets artificiels, en particulier des outils à faire des outils, et d'en varier indéfiniment la fabrication. Henri BERGSON, L'Évolution créatrice
   BERGSON

Dans ce texte, il s’interroge sur les liens entre la technique et l’intelligence humaine. Les philosophes ont toujours assuré une interrogation sur l’activité technique et cette interrogation s’est accentuée ces dernières années avec les nouvelles menaces que le progrès technique fait peser sur l’homme et sur le monde. Le premier but de la technique est la transformer de la nature par l’homme et la technique fait donc partie du monde de la culture, la manifestation de l’esprit humain dans le monde. La pensée grecque distingue ce qui est naturel de ce qui artificiel. Elle met ainsi en valeur le principe qui est à l’origine des objets. Ainsi, les choses produites par nature le sont par elles-mêmes ( la graine devient une plante à partir d’elle-même), tandis que les choses produites par technique le sont par la médiation d’un agent extérieur. L’objet technique est le résultat d’une fabrication et ne peut exister sans une intervention humaine. Qu’est-ce qui sous-tend cette fabrication.  Bergson dans ce texte se penche sur l’activité même de l’intelligence. Pour ce faire, il commence donc sur une réflexion historique : il s’agit de savoir ce qui restera dans l’histoire, les événements qui marquent. Ce qui lui permet par la suite de s’interroger sur la caractéristique « constante » de l’homme qui accompagne l’évolution historique. Bergson se place en effet toujours sur le plan évolutif de la vie. Il ne s’agit plus de voir dans la raison humaine, un don divin mais bien d’essayer de comprendre comment l’intelligence est apparue et pourquoi elle est apparue ? Peut-on dire que la technique est proprement humaine et qu’elle est la caractéristique de l’homme ? Quelles conséquences a cette identification de la technique et de l’intelligence ?

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "BERGSON : L'Homo Faber" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • anissatsnt-270170 le 18/02/2016 à 18H22
  • Emily97-255978 le 06/03/2015 à 06H14
  • ludomichel-234456 le 24/03/2014 à 24H16
  • cinnamon le 07/01/2014 à 07H22
  • Sabriinasab-222373 le 28/11/2013 à 28H16
  • BERGSON : L'Homo Faber

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit