Bergson et l'intelligence

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Hegel: Dialectique du maître et de l'esclave >>
Partager

Sujet : Bergson et l'intelligence

Bergson et l'intelligence

intelligence Bergson  Bergson "L'intelligence humaine se sent chez elle tant qu'on la laisse parmi les objets inertes, plus spécialement parmi les solides, où notre action trouve son point d'appui et notre industrie ses instruments de travail, [...] Nos concepts ont été formés à l'image des solides, [...] ; notre logique est surtout la logique des solides [...] ; par là même, notre intelligence triomphe dans la géométrie, où se révèle la parenté de la pensée logique avec la matière inerte, et où l'intelligence n'a qu'à suivre son mouvement naturel, après le plus léger contact possible avec l'expérience, pour aller de découverte en découverte avec la certitude que l'expérience marche derrière elle et lui donnera invariablement raison. Mais de là devrait résulter aussi que notre pensée, sous sa forme purement logique, est incapable de se représenter la vraie nature de la vie, la signification profonde du mouvement évolutif. Créée par la vie, dans des circonstances déterminées, pour agir sur des choses déterminées, comment embrasserait-elle la vie, dont elle n'est qu'une émanation ou qu'un aspect? Déposée, en cours de route, par le mouvement évolutif, comment s'appliquerait-elle le long du mouvement évolutif lui-même? Autant vaudrait prétendre que la partie égale le tout, que l'effet peut résorber en lui sa cause, ou que le galet laissé sur la plage dessine la forme de la vague qui l'apporta. De fait, nous sentons bien qu'aucune des catégories de notre pensée, unité, multiplicité, causalité mécanique, finalité intelligente, etc... ne s'applique exactement aux choses de la vie : qui dira où commence et où finit l'individualité, si l'être vivant est un ou plusieurs, si ce sont les cellules qui s'associent en organisme ou si c'est l'organisme qui se dissocie en cellules? En vain nous poussons le vivant dans tel ou tel de nos cadres. Tous les cadres craquent." BERGSON
   Bergson

Bergson est le philosophe de l'intuition et de l'intelligence. Reprenant les analyses de Schopenhauer sur l'intelligence, il ne voit en celle-ci qu'une faculté pratique, destinée à permettre à l'homme de s'adapter à son environnement et à exploiter celui-ci. Il consacre ainsi dans L'évolution créatrice de longues études sur l'intelligence, qui est un élan vers la matière et qu'il oppose à l'instinct. Ce dernier est en effet programmé, fixé une fois pour toute, alors que l'intelligence permet au comportement de l'homme de changer en fonction des situations. Dans ce passage, le philosophe oppose l'intelligence et la vie. Selon lui, l'intelligence humaine ne peut comprendre le mouvement évolutif de la vie. Pourquoi ? Quelles caractéristiques de l'intelligence sont en cause dans cette incompréhension ?

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Bergson et l'intelligence" a obtenu la note de :
aucune note

Bergson et l'intelligence

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit