LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Bergson: Le souvenir du fruit défendu... Bergson >>
Partager

Sujet : Bergson: Le hasard est donc le mécanisme se comportant comme s'il avait une intention.

hasard Bergson donc Bergson Une énorme tuile, arrachée par le vent, tombe et assomme un passant. Nous disons que c'est un hasard. Le dirions nous, si la tuile s'était simplement brisée sur le sol ? Peut être, mais c'est que nous penserions vaguement alors à un homme qui aurait pu se trouver là, ou parce que, pour une raison ou pour une autre, ce point spécial du trottoir nous intéressait particulièrement, de telle sorte que la tuile semble l'avoir choisi pour y tomber. Dans les deux cas, il n'y a de hasard que parce qu'un intérêt humain est en jeu et parce que les choses se sont passées comme si l'homme avait été pris en considération, soit en vue de lui rendre service, soit plutôt avec l'intention de lui nuire. Ne pensez qu'au vent arrachant la tuile, à la tuile tombant sur le trottoir, au choc de la tuile contre le sol : vous ne voyez plus que du mécanisme, le hasard s'évanouit. Pour qu'il intervienne, il faut que, l'effet ayant une signification humaine, cette signification rejaillisse sur la cause et la colore, pour ainsi dire, d'humanité. Le hasard est donc le mécanisme se comportant comme s'il avait une intention. Bergson
mécanisme comportant comme Bergson

•    Qui est ce « nous » qui dit : « c'est un hasard » ? Un enfant le dirait-il ?
•    Il n'y a de hasard... en jeu. Ne peut-on rapprocher cette remarque de la distinction aristotélicienne entre le hasard (automaton) et la fortune (tuké)? « La fortune est la cause par accident des faits susceptibles d'être des fins quand ces faits relèveraient de la pensée et du choix » (Phys. II, 5, 197a). Selon le célèbre exemple d'Alexandre d'Aphrodise : un cheval échappé rencontre par hasard son maître ; il y a hasard par le cheval, fortune par le maître.

donc avait intention. hasard

• L'idée de hasard n'est-elle pas « proche parente de l'idée de désordre »? (Evolution créatrice). Pour Bergson, le désordre est en effet un ordre auquel on ne s'attend pas. « Le hasard ne fait qu'objectiver l'état d'âme de celui qui se serait attendu à l'une des deux espèces d'ordre, et qui rencontre l'autre. Hasard et désordre sont donc nécessairement conçus comme relatifs. » (id.)
• La définition bergsonienne du hasard : « mécanisme se comportant comme s'il avait une intention », pourrait-elle être reçue par un physicien ou, par exemple, par le biologiste J. Monod (cf. Le hasard et la nécessité)? Faut-il distinguer hasard et contingence ?

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Bergson: Le hasard est donc le mécanisme se comportant comme s'il avait une intention." a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Evaevachvn-269608 le 05/01/2016 à 05H19
  • jbcayenne-229491 le 31/01/2014 à 31H18
  • Toto-225267 le 27/12/2013 à 27H17
  • princesse50 le 19/12/2011 à 19H17
  • merve1992 le 01/02/2011 à 01H19
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit