COURNOT: Bornons-nous [...] a considerer les phenomenes naturels...

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< COURNOT COURNOT: Le hasard est la rencontre de phenom ... >>
Partager

Sujet : COURNOT: Bornons-nous [...] a considerer les phenomenes naturels...

Bornons COURNOT nous COURNOT Bornons-nous [...] à considérer les phénomènes naturels où les causes et les effets s'enchaînent, de l'aveu de tout le monde, d'après une nécessité rigoureuse ; alors il sera certainement vrai de dire que le présent est gros de l'avenir, et de tout l'avenir, en ce sens que toutes les phases subséquentes sont implicitement déterminées par la phase actuelle, sous l'action des lois permanentes ou des décrets éternels auxquels la nature obéit ; mais on ne pourra pas dire sans restriction que le présent est de même gros du passé, car il y a eu dans le passé des phases dont l'état actuel n'offre plus de traces, et auxquelles l'intelligence la plus puissante ne saurait remonter, d'après la connaissance théorique des lois permanentes et l'observation de l'état actuel ; tandis que cela suffirait à une intelligence pourvue de facultés analogues à celles de l'homme, quoique plus puissantes, pour lire dans l'état actuel la série de tous les phénomènes futurs, ou du moins pour embrasser une portion de cette série d'autant plus grande que ses facultés iraient en se perfectionnant davantage. Ainsi, quelque bizarre que l'assertion puisse paraître au premier coup d'oeil, la raison est plus apte à connaître scientifiquement l'avenir que le passé. COURNOT
[...] considerer phenomenes COURNOT

L'enjeu du texte est multiple. L'auteur oppose de manière directe la connaissance du passé et la connaissance de l'avenir. Et pour cela il pose dès la première phrase le savoir scientifique comme un savoir relevant de l'universel et de la nécessité, tel que Kant l'a posé.  Cela ne veut pourtant pas dire qu'il y adhère, en effet, les deux premiers mots "bornons-nous" laissent en effet à penser qu'il ne partage pas totalement cette conception des choses.  Si les phénomènes sont détermines par une loi de causalité nécessaire, l'avenir est-il alors plus facilement connaissable que le passé?

Il est possible de décomposer le texte en trois grandes parties( séparées par les tirets rouges). La première partie pose le déterminisme du monde, la deuxième partie porte sur l'impossibilité de la certitude du savoir historique et la troisième avance la supériorité du savoir scientifique au savoir historique.

 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "COURNOT: Bornons-nous [...] a considerer les phenomenes naturels..." a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Ricardo68-268490 le 16/12/2015 à 16H20
  • anneprsn-268394 le 15/12/2015 à 15H19
  • alexiane-268223 le 13/12/2015 à 13H15
  • boubi-268122 le 12/12/2015 à 12H17
  • Loucec-268106 le 12/12/2015 à 12H15
  • COURNOT: Bornons-nous [...] a considerer les phenomenes naturels...

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit