COURNOT: la religion et le Divin

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Comte et l'esprit humain COURNOT: Histoire et curiosité anecdotique >>
Partager

Sujet : COURNOT: la religion et le Divin

religion COURNOT Divin COURNOT « Aucune idée, parmi celles qui se réfèrent à l'ordre des faits naturels, ne tient de plus près à la famille des idées religieuses que l'idée du progrès, et n'est plus propre à devenir le principe d'une sorte de foi religieuse pour ceux qui n'en ont plus d'autre. Elle a, comme la foi religieuse, la vertu de relever les âmes et les caractères. L'idée du progrès indéfini, c'est l'Idée d'une perfection suprême, d'une loi qui domine toutes les lois particulières, d'un but éminent auquel tous les êtres doivent concourir dans leur existence passagère. C'est donc au fond l'idée du divin; et il ne faut point être surpris si, chaque fois qu'elle est spécieusement invoquée en faveur d'une cause, les esprits les plus élevés, les âmes les plus généreuses se sentent entraînés de ce côté. Il ne faut pas non plus s'étonner que le fanatisme y trouve un aliment, et que la maxime qui tend à corrompre toutes les religions, celle que l'excellence de la fin justifie les moyens, corrompe aussi la religion du progrès. » COURNOT
   COURNOT

DIRECTIONS DE RECHERCHE


•    Qu'est-ce qui est, selon Cournot « au fond l'idée du divin » ?
l'idée de progrès ?
— l'idée de progrès indéfini ?
•    Qu'est-ce qui permet à Cournot de dire « c'est donc au fond l'idée du divin »?
Que pensez-vous de son argumentation ?
Que pensez-vous de sa thèse?

•    Y a-t-il lieu d'opérer une distinction entre :
—    « aucune idée... ne tient de plus près à la famille des idées religieuses »?
—    « aucune idée... n'est plus propre à devenir le principe d'une sorte de foi religieuse » ?
•    Cournot condamne-t-il « l'idée de progrès » ?
—    Si oui, au nom de quoi ?
—    Les conséquences de cette idée sont-elles intrinsèquement nécessaires ?
•    L'adverbe spécialement a-t-il une importance ?
•    N'y a-t-il aucune autre idée (parmi celles qui se réfèrent à l'ordre des faits) qui tiendrait de plus près à la famille des idées religieuses et ne serait plus propre à devenir le principe d'une sorte de foi religieuse (Cf par exemple, le commentaire du texte de Nietzsche traité dans l'introduction) ?

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "COURNOT: la religion et le Divin" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • A61671 le 20/03/2010 à 20H20
  • Tania24709 le 24/12/2009 à 24H18
  • COURNOT: la religion et le Divin

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit