David HUME

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< David HUME: Causalité et Habitude David HUME: De la tyrannie de l'égalité >>
Partager

Sujet : David HUME

David HUME

HUME David  David Je conclus, par une induction qui me semble très évidente, qu'une opinion ou une croyance n'est qu'une idée, qui diffère d'une fiction, non pas en nature ou par l'ordre de ses parties, mais par la manière dont on la conçoit. Mais quand je veux expliquer cette manière, je trouve difficilement un mot qui réponde pleinement à ce dont il s'agit, et suis obligé de recourir à ce que chacun éprouve pour lui donner une notion parfaite de cette opération de l'esprit. Une idée qui reçoit l'assentiment, nous l'éprouvons comme différente d'une idée fictive que la fantaisie seule nous présente. Et cette différence, je m'efforce de l'expliquer par ce que j'appelle une force, une vivacité, une solidité, une fermeté ou une stabilité supérieures. Cette diversité de termes, qui peut sembler si peu philosophique, n'est employée que dans le but d'exprimer cet acte de l'esprit qui nous rend les réalités plus présentes que les fictions, leur donne plus de poids dans la pensée et plus d'influence sur les passions et l'imagination. Pourvu que nous soyons d'accord sur la chose, il n'est pas besoin de discuter sur les termes. [...] J'avoue qu'il est impossible d'expliquer parfaitement ce que l'on éprouve alors, cette manière de la conception. Nous pouvons utiliser des mots qui expriment quelque chose d'approchant. Mais son nom véritable, son nom propre, c'est croyance, terme que chacun comprend suffisamment dans la vie courante. David HUME
   David

L'esprit peut-il vraiment n'être qu'imagination, et ses opérations les plus sûres se rapprocher des fictions les plus délirantes ? Le pari est tenu d'une philosophie sans a priori, théorie des facultés ou déduction transcendantale. Ce que Hume nomme entendement ne doit être entendu que comme « propriétés les plus stables et les mieux établies de l'imagination' », comparaison d'idées entre elles (ou connaissance démonstrative) et fantaisie réglée, système de croyances probables. Au plan de leur contenu, il n'y a rien de plus dans une croyance que dans une fiction ; sinon, justement, ce ne serait pas une croyance mais une vérité démonstrative, liant les idées par leur matière au lieu de les lier sans fondement, comme le fait l'entendement dans les inférences causales. Leur manière seule les distingue : tandis qu'une association fantaisiste, celle d'une montagne d'or, par exemple, n'a pas d'effet sur les attentes et les prédictions de l'entendement, ni même sur les passions (sauf pour un avare qui la chercherait, mais cela ne serait que faux jugement et folie de sa part), les liaisons régulières s'accompagnent d'une tonalité particulière, pour laquelle Hume emploie le mot feeling : les idées auxquelles on croit affectent l'esprit. Cette force de conviction caractérise l'idée vive qui, en raison de la coutume, reçoit de l'impression présente une part de sa vivacité ; tout se passe comme si la répétition d'événements semblables toujours contigus l'un à l'autre, créait cet effet de vivacité.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "David HUME" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Smeeke43845 le 05/11/2009 à 05H17
  • David HUME

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit