DESCARTES

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< DESCARTES DESCARTES: De l'infinité de la volonté >>
Partager

Sujet : DESCARTES

DESCARTES

 DESCARTES  DESCARTES Lorsqu'on rencontre inopinément quelque chose de fort sale en une viande qu'on mange avec appétit, la surprise de cette rencontre peut tellement changer la disposition du cerveau qu'on ne pourra plus voir par après de telle viande qu'avec horreur, au lieu qu'on la mangeait auparavant avec plaisir. Et on peut remarquer la même chose dans les bêtes; car encore qu'elles n'aient point de raison ni peut-être aucune pensée, tous les mouvements des esprits et de la glande qui excitent en nous les passions ne laissent pas d'être en elles, et d'y servir à entretenir et fortifier, non pas comme en nous, les passions, mais les mouvements des nerfs et des muscles qui ont coutume de les accompagner. Ainsi, lorsqu'un chien voit une perdrix, il est naturellement porté à courir vers elle; et lorsqu'il voit tirer un fusil, ce bruit l'incite naturellement à s'enfuir; mais néanmoins, on dresse d'ordinaire les chiens couchants en telle sorte que la vue d'une perdrix fait qu'ils s'arrêtent, et que le bruit qu'ils oient après, lorsqu'on tire sur elle, fait qu'ils y accourent. Or, ces choses sont utiles à savoir pour donner le courage à un chacun d'étudier à régler ses passions; car, puisqu'on peut, avec un peu d'industrie, changer les mouvements du cerveau dans les animaux dépourvus de raison, il est évident qu'on le peut encore mieux dans les hommes, et que ceux mêmes qui ont les plus faibles âmes pourraient acquérir un empire très absolu sur toutes leurs passions, si on employait assez d'industrie à les dresser et à les conduire. DESCARTES
   DESCARTES

Souvenez-vous que la glande pinéale est pour Descartes la partie centrale du cerveau, à laquelle est liée l'âme et sur laquelle agissent les esprits, c'est-à-dire ce que transportent les nerfs pour faire le lien entre les sens et la glande. Autrement dit, la glande et le cerveau appartiennent au fonctionnement du corps. En outre, « viande » signifie nourriture en général. Mais rien d'essentiel dans le texte ne dépend de la connaissance de ces points : vous pouvez commenter le texte simplement en comprenant que ce sont des éléments corporels. Souvenez-vous aussi que pour Descartes, les animaux sont de pures machines dépourvues d'âmes, comme il le soutient dans la cinquième partie du Discours de la méthode.
 Ce texte montre comment l'homme peut contrôler ses passions, à partir d'une analyse de la naissance corporelle des passions et d'une analogie avec le dressage des chiens. De même qu'il est possible de modifier le comportement des chiens par l'apprentissage, c'est-à-dire par une modification graduelle de l'organisation de leur cerveau (puisqu'ils ne sont que des automates), de même les passions qui naissent de certains mouvements du cerveau peuvent être modifiées par l'apprentissage et l'éducation.
 Vous pouvez, dans la discussion, souligner, mais aussi questionner la pertinence d'une telle méthode le dressage est peut-être une analogie trompeuse quand il s'agit de comprendre le rapport de l'homme à ses pulsions. II est, en tout cas, bien loin de la pratique de la psychanalyse.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "DESCARTES" a obtenu la note de :
aucune note

DESCARTES

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit