DESCARTES

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< DESCARTES DESCARTES: Communication animale et langage h ... >>
Partager

Sujet : DESCARTES

DESCARTES

 DESCARTES  DESCARTES Il n'y a que la seule volonté, que j'expérimente en moi être si grande, que je ne conçois point l'idée d'aucune autre plus ample et plus étendue, en sorte que c'est elle principalement qui me fait connaître que je porte l'image et la ressemblance de Dieu. Car, encore qu'elle soit incomparablement plus grande dans Dieu que dans moi, soit à raison de la connaissance et de la puissance, qui s'y trouvant jointes la rendent plus ferme et plus efficace, soit à raison de l'objet, d'autant qu'elle se porte et s'étend infiniment à plus de choses, elle ne me semble pas toutefois plus grande, si je la considère formellement et précisément en elle-même. DESCARTES
   DESCARTES

Après a découverte du Cogito et a certitude de l'existence de Dieu, Descartes s'interroge sur les pouvoirs effectifs de l'homme. Dans a Méditation quatrième, il explique que l'homme ne peut pas tout connaître, puisqu'il est une créature finie. Mais Dieu n'est pas la cause de nos erreurs de jugement, qui s'expliquent plutôt par une mauvaise application de notre entendement, sous l'influence de notre volonté. Il reste que cette volonté est en nous infinie dans ses pouvoirs, même si les limites de notre entendement en restreignent l'exercice effectif. C'est par là que nous sommes à l'image de Dieu.
 
 
Problématique
 

 La volonté de Dieu est plus efficace que la mienne. Dieu peut agir n'importe où et son entendement peut concevoir toute chose, alors que le champ de mon action est limité, et que mon entendement ne peut pas tout connaître. Mais ma volonté est infinie en ce sens que le peux absolument vouloir n'importe quoi. Il ne faut pas en effet confondre l'acte de vouloir et la mobilisation effective de l'énergie dans l'action.
 
 
Enjeux
 

 Le pouvoir infini de la volonté permet la liberté humaine. Le libre-arbitre, par quoi le puis vouloir ou ne pas vouloir une action, ne dépend absolument ni des circonstances ni des raisons que mon entendement pourrait me donner. Si l'indifférence est le plus bas degré de la liberté, c'est parce que ma volonté est d'autant plus efficace qu'elle est mieux éclairée par un entendement qui aurait acquis des connaissances solides.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "DESCARTES" a obtenu la note de :
aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

DESCARTES

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit