LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Malebranche: La raison est-elle universelle ? Bergson: La morale est-elle un produit de la ... >>
Partager

Sujet : Descartes: L'argument d'autorité est-il conforme à la raison ?

argument Descartes autorité Descartes On doit lire les livres des Anciens, du moment qu'il est fort avantageux pour nous de pouvoir profiter des travaux d'un si grand nombre d'hommes, soit pour connaître les inventions déjà faites autrefois avec succès, soit aussi pour être informés de ce qu'il reste encore à trouver dans toutes les disciplines. Cependant, il y a péril extrême de contracter peut-être quelques souillures d'erreur en lisant ces livres trop attentivement, souillures qui s'attacheraient à nous, quelles que soient nos résistances et nos précautions. En effet, les écrivains ont d'ordinaire un esprit tel que, toutes les fois qu'ils se laissent entraîner par une crédulité irréfléchie à prendre dans une controverse une position critique, ils s'efforcent toujours de nous y attirer par les plus subtils arguments. Au contraire, chaque fois qu'ils ont eu le bonheur de trouver quelque chose de certain et évident, ils ne le montreraient jamais sans l'envelopper de divers ambages, dans la crainte apparemment de diminuer par la simplicité de leurs raisons le mérite de l'invention, ou bien parce qu'ils nous jalousent la franche vérité. Quand même ils seraient tous d'une noblesse et d'une franchise extrêmes, ne nous faisant jamais avaler de choses douteuses pour vraies, mais nous exposant tout de bonne foi, comme cependant à peine l'un avance-t-il une idée qu'un autre ne présente la contraire, nous ne saurions jamais lequel des deux croire. Et il ne servirait de rien de compter les suffrages pour suivre l'opinion garantie par le plus d'auteurs, car, s'il s'agit d'une question difficile, il est plus croyable que la vérité a été découverte par un petit nombre plutôt que par beaucoup. Même si tous étaient d'accord, leur enseignement ne nous suffirait pas : nous ne deviendrons jamais Mathématiciens, par exemple, bien que notre mémoire possède toutes les démonstrations faites par d'autres, si notre esprit n'est pas capable de résoudre toute sorte de problèmes ; nous ne deviendrons pas Philosophes, pour avoir lu tous les raisonnements de Platon et d'Aristote, sans pouvoir porter un jugement solide sur ce qui nous est proposé. Ainsi, en effet, nous semblerons avoir appris, non des sciences, mais des histoires.
conforme raison  Descartes

Descartes est l’un des plus grands philosophes français. Son cogito est ainsi très célèbre. Il cherche comment atteindre la vérité et le doute hyperbolique qui l’amène au cogiti( je pense donc je suis) a pour objectif de rechercher le premier fondement certain de la science philosophique. Il s’est donc énormément attaché à donner des méthodes et des règles pour bien penser et pour diriger son esprit. Dans ce texte, le philosophe se penche sur les avantages et les désavantages de la lecture. La philosophie a une histoire et on peut se demander tel Hegel si on peut philosopher sans connaître ce que les grands philosophes ont écrit. De plus, nous parlons toujours des thèses des Anciens, parce qu’elles forment une sorte d’un argument d’autorité. Pourtant, doit-on prendre pour acquis ce qu’on dit les anciens simplement parce qu’ils ont été repris ? Descartes semble s’opposer à cette thèse et il donne les raisons qui font que les livres ne sont pas toujours avantageux. Quelles qualités doit faire preuve un écrivain ? Descartes semble ici faire une différence entre écrivain et philosophe. Quelles différences peut-il y avoir ? Il s’agit aussi de savoir quelle attitude adopter devant les livres et les avis des autres ? Peut-on avancer en philosophie ou en science simplement en lisant ? L’apprentissage ne doit-il pas comporter un faire par soi-même que la lecture empêche ? le texte se découpe en plusieurs parties : Descartes commence, dans la première phrase, par admettre que la lecture peut être bonne, puis de « cependant » à « franche vérité », le philosophe expose sa première raison de se méfier de la lecture. La dernière partie donne un deuxième argument plus fort pour ne pas donner trop d’importance à la lecture.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Descartes: L'argument d'autorité est-il conforme à la raison ?" a obtenu la note de :

5.4 / 10

Corrigé consulté par :
  • Remadnasabrina le 15/02/2012 à 15H21
  • polodu94 le 09/02/2012 à 09H22
  • romg191 le 09/02/2012 à 09H18
  • pop-philo le 05/12/2010 à 05H10
  • facedepet le 07/11/2010 à 07H11
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit