DESCARTES

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< DESCARTES: De l'origine des passions amoureus ... DESCARTES: L'invention d'une infinité d'artif ... >>
Partager

Sujet : DESCARTES

DESCARTES

 DESCARTES  DESCARTES La nature m'enseigne aussi, par ces sentiments de douleur, de faim, de soif, etc.., que je ne suis pas seulement logé dans mon corps, ainsi qu'un pilote en son navire, mais, outre cela, que je lui suis conjoint très étroitement, et tellement confondu et mêlé que je compose comme un seul tout avec lui. Car, si cela n'était, lorsque mon corps est blessé, je ne sentirais pas pour cela de la douleur, moi qui ne suis qu'une chose qui pense, mais j'apercevrais cette blessure par le seul entendement, comme un pilote aperçoit par la vue si quelque chose se rompt dans son vaisseau ; et lorsque mon corps a besoin de boire ou de manger, je connaîtrais simplement cela même, sans en être averti par des sentiments confus de faim et de soif. Car en effet tous ces sentiments de faim, de soif, de douleur, etc.., ne sont autre chose que de certaines façons confuses de penser, qui proviennent et dépendent de l'union et comme du mélange de l'esprit avec le corps. DESCARTES
   DESCARTES

Alors même que j'avais décidé de ne « rien laisser paraître », le tremblement de mes lèvres ou de ma voix trahit mon émotion. Singulière expérience des limites de ma volonté, ou plutôt des limites de son pouvoir : ne suis-je pas capable de maîtriser totalement mes réactions corporelles ? Le « décalage » ainsi éprouvé donne à réfléchir lorsque j'envisage par ailleurs les cas où mon corps « exécute » parfaitement ma décision d'agir de telle ou telle façon : j'ai décidé de quitter cette pièce, je me lève, et je sors... Tantôt réalité apparemment autonome qui produit ses effets à l'insu de ma volonté, tantôt fidèle « instrument » de mes décisions, mon corps est-il en mon pouvoir, et dans quelle mesure ? Suis-je dans mon corps « comme un pilote en son navire » ?

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "DESCARTES" a obtenu la note de :
aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • Que38561 le 05/10/2009 à 05H09
  • DESCARTES

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit