LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Einstein et Infeld: Les concepts physiques Epictète: Comment être heureux ? >>
Partager

Sujet : Epictète et le bonheur dans la maîtrise de soi

bonheur Epictète dans Epictète « Il y a des choses qui dépendent de nous et d 'autres qui ne dépendent pas de nous. Ce qui dépend de nous, c'est la croyance, la tendance, le désir, le refus, bref tout ce sur quoi nous pouvons avoir une action. Ce qui ne dépend pas de nous, c'est la santé, la richesse, l'opinion des autres, les honneurs, bref tout ce qui ne vient pas de notre action. Ce qui ne dépend pas de nous est, par sa nature même, soumis à notre libre volonté; nul ne peut nous empêcher de le faire ni nous entraver dans notre action. Ce qui ne dépend pas de nous est sans force propre, esclave d'autrui; une volonté étrangère peut nous en priver. Souviens-toi donc de ceci : si tu crois soumis à ta volonté ce qui est, par nature, esclave d'autrui, si tu crois que dépende de toi ce qui dépend d'un autre, tu te sentiras entravé, tu gémiras, tu auras l'âme inquiète, tu t'en prendras aux dieux et aux hommes. Mais si tu penses que seul dépend de toi ce qui dépend de toi, que dépend d'autrui ce qui réellement dépend d'autrui, tu ne te sentiras jamais entravé dans ton action, tu ne t'en prendras à personne, tu n'accuseras personne, tu ne feras aucun acte qui ne soit volontaire; nul ne pourra te léser, nul ne sera ton ennemi, car aucun malheur ne pourra t'atteindre. » Epictète, Manuel
maîtrise   Epictète

Le premier paragraphe établit une séparation radicale entre ce qui est à notre portée et ce qui est hors de notre pouvoir. La première partie du texte se déploie en trois étapes : Epictète insiste sur la nécessaire partition, pour conquérir " un îlot inexpugnable d'autonomie au centre du fleuve immense des événements " (Pierre Hadot, La citadelle intérieure, p. 99-100), entre les actes de notre âme et les circonstances extérieures ("Il y a des choses…nous"). La seule chose qui dépende véritablement de nous est notre intention morale, le sens que nous donnons aux événements (" Ce qui dépend de nous…action "). Ce qui ne dépend pas de nous et est, par conséquent, indifférent, correspond au destin, au cours de la nature, aux actions des autres hommes (" Ce qui ne dépend pas…action ").
 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Epictète et le bonheur dans la maîtrise de soi" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • madelaine32333 le 14/05/2009 à 14H14
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit