Epicure: Abondance et opulence

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Popper: Vérification et falsification Epicure >>
Partager

Sujet : Epicure: Abondance et opulence

Epicure: Abondance et opulence

Abondance Epicure opulence Epicure C'est un grand bien, croyons-nous, que le contentement, non pas qu'il faille toujours vivre de peu en général, mais parce que si nous n'avons pas l'abondance, nous saurons être contents de peu, bien convaincus que ceux-là jouissent le mieux de l'opulence, qui en ont le moins besoin. Tout ce qui est fondé en nature s'acquiert aisément, malaisément ce qui ne l'est pas. Les saveurs ordinaires réjouissent à l'égal de la magnificence dès lors que la douleur venue du manque est supprimée. Le pain et l'eau rendent fort vif le plaisir, quand on en fut privé. Ainsi, l'habitude d'une nourriture simple et non somptueuse porte à la plénitude de la santé, elle fait l'homme intrépide dans ses occupations, elle renforce grâce à l'intermittence de la frugalité et de la magnificence, elle apaise devant les coups de la fortune. Partant, quand nous disons que le plaisir est le but de la vie, il ne s'agit pas des plaisirs déréglés ni des jouissances luxurieuses ainsi que le prétendent ceux qui ne nous connaissent pas, nous comprennent mal ou s'opposent à nous. Par plaisir, c'est bien l'absence de douleur dans le corps et de trouble dans l'âme qu'il faut entendre. Car la vie de plaisir ne se trouve point dans d'incessants banquets et fêtes, ni dans la fréquentation de jeunes garçons et de femmes, ni dans la saveur des poissons et des autres plats qui ornent les tables magnifiques, elle est dans la tempérance, lorsqu'on poursuit avec vigilance un raisonnement, cherchant les causes pour le choix et le refus, délaissant l'opinion, qui avant tout fait désordre dans l'âme. Epicure
   Epicure

De "C'est un grand bien » à « besoin d'elle » Epicure énonce sa thèse selon laquelle, il faut savoir se suffire à soi-même, et pour ce faire, s’habituer à une vie frugale. Il répond ainsi à ses détracteurs, corrigeant les lieux communs qui se rattachent à l’épicurisme, à savoir généralement l’idée de débordement sensuel. Sa philosophie s’inscrit de ce fait dans la ligne générale de la philosophie grecque qui prône la modération comme principe de vie. Pour Epicure, le plaisir est avant tout le plaisir de l’autarcie, de l’autosuffisance. Toutefois la raison de cette frugalité n’est pas la même chez Epicure que chez les autres philosophes grecs. Il ne s’agit pas comme chez les stoïciens de se priver pour éprouver sa vertu, ou comme chez les cyniques par mépris pour les fausses valeurs, mais de s’habituer au peu afin d’être toujours satisfait. La frugalité épicurienne permet d’être indépendant à l’égard des plaisirs, et si l’opulence se présente, d’apprécier encore plus ce qui apparaîtra alors comme un supplément agréable. Ceci explique que l’on ait pu qualifier l’épicurisme, d’hédonisme ascétique.
 
 De « Tout ce qui est naturel » à « se fait vivement sentir » Epicure, en opposant le vain au naturel rappelle que pour parvenir à l'ataraxie (la tranquillité d’esprit), il faut faire un tri parmi tous ses désirs. Epicure distingue en conséquence, les désirs naturels et nécessaires, ceux naturels mais non nécessaires, et ceux ni naturels ni nécessaires. Pour parvenir au bonheur il propose, de ne satisfaire que les seuls premiers (c'est-à-dire la faim et la soif), dans la mesure où les autres types de désir sont insatiables. Pour lui, le plaisir doit être déterminé rationnellement. Il faut ainsi refuser les plaisirs, lorsqu’ils doivent entraîner un désagrément plus grand, voire rechercher telle douleur, si elle permet d’en éviter de pires ou d’obtenir un plaisir plus vif ou plus durable.
 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Epicure: Abondance et opulence" a obtenu la note de :
aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • Thooomaas62200 le 02/04/2012 à 02H21
  • zozolaterreur31 le 16/01/2012 à 16H18
  • AdrienM le 14/01/2012 à 14H14
  • edter le 09/04/2011 à 09H10
  • kenii le 03/01/2011 à 03H22
  • Epicure: Abondance et opulence

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit