FREUD: L'art comme le royaume de l'imagination

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< FREUD: Le rêve comme réalisation d'un désir FREUD: Création artistique et libido >>
Partager

Sujet : FREUD: L'art comme le royaume de l'imagination

FREUD: L'art comme le royaume de l'imagination

comme FREUD royaume FREUD On était ainsi conduit à aborder l'analyse de la production littéraire et artistique en général. On reconnut que le royaume de l'imagination était une "réserve"; organisée lors du passage douloureusement ressenti du principe du plaisir au principe de réalité, afin de permettre un substitut à la satisfaction instinctive à laquelle il fallait renoncer dans la vie réelle. L'artiste, comme le névropathe, s'était retiré loin de la réalité insatisfaisante, dans ce monde imaginaire, mais à l'inverse du névropathe il s'entendait à trouver le chemin du retour et à reprendre pied dans la réalité. Ses créations, les oeuvres d'art, étaient les satisfactions imaginaires de désirs inconscients, tout comme les rêves, avec lesquels elles avaient d'ailleurs en commun le caractère d'être un compromis, car elles aussi devaient éviter le conflit à découvert avec les puissances de refoulement. Mais à l'inverse des productions asociales narcissiques du rêve, elles pouvaient compter sur la sympathie des autres hommes, étant capables d'éveiller et de satisfaire chez eux les mêmes inconscientes aspirations de désir. De plus elles se servaient, comme `prime de séduction'; du plaisir attaché à la perception de la beauté de la forme. Ce que la psychanalyse pouvait faire, c'était - d'après les rapports réciproques des impressions vitales, des vicissitudes fortuites et des oeuvres de l'artiste - reconstruire sa constitution de celui-ci et les aspirations instinctives en lui agissantes, c'est-à-dire ce qu'il présentait d'éternellement humain. [...] La jouissance que l'on tire ainsi des oeuvres d'art n'a pas été gâtée par la compréhension analytique ainsi obtenue. Mais nous devons avouer aux profanes, qui attendent ici peut-être trop de l'analyse, qu'elle [...] ne peut en effet rien nous dire de relatif à l'élucidation du don artistique, et la révélation des moyens dont se sert l'artiste pour travailler, le dévoilement de la technique artistique n'est pas non plus de son ressort. FREUD
imagination   FREUD L'imaginaire, source de la fécondité artistique, se constitue très tôt dès que le principe de plaisir doit céder le pas au principe de réalité. A la différence du névrosé dont les désirs restent stériles, l'artiste se libère de ses désirs insatisfaits par l'oeuvre d'art, et gagne une importance sociale parce qu'il suscite chez les autres hommes les mêmes aspirations et qu'il leur offre le plaisir purement esthétique de la beauté. Il est possible de psychanalyser un artiste par l'intermédiaire de son oeuvre.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "FREUD: L'art comme le royaume de l'imagination" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • zalhya le 07/11/2010 à 07H11
  • Lison19000 le 19/05/2010 à 19H19
  • Judith25864 le 10/03/2009 à 10H11
  • FREUD: L'art comme le royaume de l'imagination

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit