LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< >>
Partager

Sujet : FREUD: Toute civilisation doit s'édifier sur la contrainte et le renoncement aux instincts.

Toute FREUD civilisation FREUD « On acquiert (...) l'impression que la civilisation est quelque chose d'imposé à une majorité récalcitrante par une minorité ayant compris comment s'approprier les moyens de puissance et de coercition. Il semble alors facile d'admettre que ces difficultés ne sont pas inhérentes à l'essence de la civilisation elle-même, mais sont conditionnées par l'imperfection des formes de culture ayant évolué jusqu'ici. De ce fait, il n'est pas difficile de mettre en lumière ces défauts. Tandis que l'humanité a fait des progrès constants dans la conquête de la nature et est en droit d'en attendre de plus grands encore, elle ne peut prétendre à un progrès égal dans la régulation des affaires humaines et il est vraisemblable qu'à toutes les époques comme aujourd'hui, bien des hommes se sont demandé si cette partie des acquisitions de la civilisation méritait vraiment d'être défendue. On pourrait croire qu'une régulation nouvelle des relations humaines serait possible, laquelle renonçant à la contrainte et à la répression des instincts, tarirait les sources du mécontentement qu'inspire la civilisation, de sorte que les hommes, n'étant plus troublés par des conflits internes, pourraient s'adonner entièrement à l'acquisition des ressources naturelles et à la jouissance de celles-ci. Ce serait l'âge d'or, mais il est douteux qu'un état pareil soit réalisable. Il semble plutôt que toute civilisation doive s'édifier sur la contrainte et le renoncement aux instincts. » FREUD.
doit édifier contrainte FREUD

HTML clipboard

Dans cet extrait, Freud défend la thèse selon laquelle le malaise éprouvé par  l’homme dans l’état de civilisation est irréductible dans la mesure où il est inhérent à la civilisation elle-même . Dans Malaise dans la Civilisation à la page 37, Freud définit la civilisation comme désignant « la totalité des œuvres et organisations dont linstitution nous éloigne de létat animal de nos ancêtres et qui servent à deux fins : la protection de lhomme contre la nature et la réglementation des relations des hommes entre eux ». Notre extrait porte sur le second terme : la réglementation des hommes entre eux. Si la civilisation est ce qui permet de vivre une vie commune, comment expliquer que les hommes s’y sentent mal à l’aise ? La thèse selon laquelle le malaise éprouvé par l’homme est irréductible dans la mesure où il est inhérent à la civilisation s’énonce en trois étapes : la thèse selon laquelle le malaise n’est pas inhérent à l’essence de la civilisation, mais à une forme de culture inadéquate à la nature humaine, ensuite le contraste entre le progrès dans la conquête de la nature et le progrès dans les régulations humaines, enfin la récusation de la possibilité en un âge d’or.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "FREUD: Toute civilisation doit s'édifier sur la contrainte et le renoncement aux instincts." a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • marine2510-190912 le 31/12/2012 à 31H11
  • Perle67246 le 12/11/2011 à 12H01
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit