LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< FREUD: travail analytique et résistance FREUD: De la scientificité de l'hypothèse de ... >>
Partager

Sujet : FREUD: L'idée délirante

idée FREUD délirante FREUD L'idée délirante est essentiellement - nous soulignons ce caractère - en contradiction avec la réalité ; l'illusion n'est pas nécessairement fausse, c'est-à-dire irréalisable ou en contradiction avec la réalité. Une jeune fille de condition modeste peut par exemple se créer l'illusion qu'un prince va venir la chercher pour l'épouser. Or ceci est possible ; quelques cas de ce genre se sont réellement présentés. [...] Ainsi nous appelons illusion une croyance quand, dans la motivation de celle-ci, la réalisation d'un désir est prévalente, et nous ne tenons pas compte, ce faisant, des rapports de cette croyance à la réalité, tout comme l'illusion elle-même renonce à être confirmée par le réel. FREUD
   FREUD

HTL'illusion est un obstacle à la connaissance d'autant plus dangereux, que sa caractéristique essentielle est de court-circuiter le jugement à l'insu de la conscience. Elle constitue une intrusion de l'affectivité dans le champ de la raison.
 
 Problématique.
 

 L'illusion ne peut se confondre avec l'erreur. L'erreur n'est que la conséquence d'une défaillance de la raison, alors que dans l'illusion la part de l'affectivité est prépondérante. L'illusion n'est pas toujours erronée, même si la croyance qu'elle suppose n'a pas été élaborée par la raison : certaines illusions peuvent même correspondre à la réalité.
 
 Enjeux.
 

 La distinction entre illusion et idée délirante est pertinente pour comprendre ce qui distingue le psychisme perturbé du psychisme "normal". S'il est normal d'avoir des illusions, dans la mesure où on peut y voir une sorte de ruse créatrice de l'affectivité, l'idée délirante s'en distingue par son caractère nettement exagéré. L'idée obsessionnelle, la bouffée délirante peuvent s'avérer extrêmement dangereuses pour l'individu et pour son entourage, dans la mesure où elles peuvent être le signe d'une psychose.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "FREUD: L'idée délirante" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Laureene21104 le 29/01/2009 à 29H20
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit