LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< MARX et l'art grec Epicure et le RDV manqué avec la mort ! >>
Partager

Sujet : FREUD: Religion, dogmes et désirs

Religion FREUD dogmes FREUD « Les idées religieuses, qui professent d'être des dogmes, ne sont pas le résidu de l'expérience ou le résultat final de la réflexion : elles sont des illusions, la réalisation des désirs les plus anciens, les plus forts, les plus pressants de l'humanité; le secret de leur force est la force de ces désirs. Nous le savons déjà : l'impression terrifiante de la détresse infantile avait éveillé le besoin d'être protégé — protégé en étant aimé — besoin auquel le père a satisfait; la reconnaissance du fait que cette détresse dure toute la vie a fait que l'homme s'est cramponné à un père cette fois plus puissant. L'angoisse humaine en face des dangers de la vie s'apaise à la pensée du règne bienveillant de la Providence divine, l'institution d'un ordre moral de l'univers assure la réalisation des exigences de la justice, si souvent demeurées non réalisées dans les civilisations humaines, et la prolongation de l'existence terrestre par une vie future fournit les cadres du temps et le lieu où les désirs se réaliseront. Des réponses aux questions que se pose la curiosité humaine touchant ces énigmes : la genèse de l'univers, le rapport entre le corporel et le spirituel, s'élaborent suivant les prémisses du système religieux. Et c'est un énorme allégement pour l'âme individuelle que de voir les conflits de l'enfance — conflits qui ne sont jamais entièrement résolus — lui être pour ainsi dire enlevés et recevoir une solution acceptée de tous. » S. FREUD
désirs   FREUD

• Que signifie « qui professent d'être des dogmes »?
— Importance de cette incise?
• Pourquoi est-il important pour Freud de signaler que « les idées religieuses... ne sont pas le résidu de l'expérience ou le résultat final de la réflexion »?
— Si elles l'étaient, qu'est-ce que cela tendrait à prouver?
— Cela prouverait-il « quelque chose »?
— Ou cela laisserait-il la possibilité de prouver « quelque chose »?
• Comment Freud s'efforce-t-il d'établir ce qu'il a avancé?
— importance de la notion de force ?
— importance de la notion d'angoisse ? (sur différents plans ?)
— importance de « solution acceptée de tous »?
• Que pensez-vous de son argumentation?
— De sa thèse?
• En quoi ce texte a-t-il un intérêt proprement philosophique?

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "FREUD: Religion, dogmes et désirs" a obtenu la note de :
aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • Thomas38609 le 28/01/2010 à 28H15
  • florian48938 le 09/12/2009 à 09H17
  • Clement32017 le 03/05/2009 à 03H17
  • Mathilde31026 le 26/04/2009 à 26H17
  • Eleena30973 le 26/04/2009 à 26H15
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit