LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< FREUD: La religion s'éloigne le plus de la sc ... FREUD: Art et Refoulement >>
Partager

Sujet : FREUD: Une violente répression d'instincts puissants

violente FREUD répression FREUD Une violente répression d'instincts puissants exercée de l'extérieur n'apporte jamais pour résultat l'extinction ou la domination de ceux-ci, mais occasionne un refoulement qui installe la propension à entrer ultérieurement, dans la névrose. La psychanalyse a souvent eu l'occasion d'apprendre à quel point la sévérité indubitablement sans discernement de l'éducation participe à la production de la maladie nerveuse, ou au prix de quel préjudice de la capacité d'agir et de la capacité de jouir la normalité exigée est acquise. Elle peut aussi enseigner quelle précieuse contribution à la formation du caractère fournissent ces instincts asociaux et pervers de l'enfant, s'ils ne sont pas soumis au refoulement, mais sont écartés par le processus dénommé sublimation de leurs buts primitifs vers des buts plus précieux. Nos meilleures vertus sont nées comme formations réactionnelles et sublimations sur l'humus de nos plus mauvaises dispositions. L'éducation devrait se garder soigneusement de combler ces sources de forces fécondes et se borner à favoriser les processus par lesquels ces énergies sont conduites vers le bon chemin. FREUD
instincts puissants  FREUD

Freud aborde un sujet épineux, nous touchant d'autant plus que nous sommes appelés à devenir nous-mêmes parents : le rôle de l'éducation sur l'avenir des enfants.
 
 L'éducation, mal pratiquée, ne serait-elle pas un facteur de névrose ?
 
 Pour Freud, il est certain que l’éducation que nous avons reçue est à la base de nos comportements. Or il est convaincu, à la lumière de sa pratique psychanalytique, qu'une éducation trop rigide participe à l'apparition de maladies nerveuses alors qu’une éducation qui orienterait nos pulsions dans un bon sens aurait l’avantage d’être épanouissante.
 
 Pour nous faire partager son point de vue, il part de son hypothèse de travail relative à l’existence de forces psychiques qui inhibent notre conduite à notre insu, en s’appuyant sur le concept de refoulement. Il peut alors, dans un second temps, tirer l’enseignement qu’autorise ses observations cliniques, si déroutantes soient-elles, sur les effets malencontreux d’une éducation répressive, avant de proposer, finalement, un modèle d'éducation qui, sans être pathogène, soit authentiquement formateur.
 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "FREUD: Une violente répression d'instincts puissants" a obtenu la note de :

5.1 / 10

Corrigé consulté par :
  • piccioloni-263795 le 16/12/2015 à 16H14
  • cedo-264535 le 16/12/2015 à 16H14
  • thejack68-253905 le 03/02/2015 à 03H18
  • cmb1995-224417 le 17/12/2013 à 17H22
  • kemba-213787 le 03/11/2013 à 03H19
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit