Gaston Bachelard

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Gaston Bachelard Gaston Bachelard >>
Partager

Sujet : Gaston Bachelard

Gaston Bachelard

Bachelard Gaston  Gaston L'idée de partir à zéro pour fonder et accroître son bien ne peut venir que dans des cultures de simple juxtaposition où un fait connu est immédiatement une richesse. Mais devant le mystère du réel, l'âme ne peut se faire, par décret, ingénue. Il est alors impossible de faire d'un seul coup table rase des connaissances usuelles. Face au réel, ce qu'on croit savoir clairement offusque ce qu'on devrait savoir. Quand il se présente à la culture scientifique, l'esprit n'est jamais jeune. Il est même très vieux, car il a l'âge de ses préjugés. Accéder à la science, c'est spirituellement rajeunir, c'est accepter une mutation brusque qui doit contredire un passé. La science, clans son besoin d'achèvement comme clans son principe, s'oppose absolument à l'opinion. S'il lui arrive, sur un point particulier, de légitimer l'opinion, c'est pour d'autres raisons que pour celles qui fondent l'opinion ; de sorte que l'opinion a, en droit, toujours tort. L'opinion pense mal ; elle ne pense pas : elle traduit des besoins en connaissances. En désignant les objets par leur utilité, elle s'interdit de les connaître. On ne peut rien fonder sur l'opinion : il faut d'abord la détruire. Elle est le premier obstacle à surmonter. Il ne suffirait pas, par exemple, de la rectifier sur des points particuliers, en maintenant, comme une sorte de morale provisoire, une connaissance vulgaire provisoire. L'esprit scientifique nous interdit d'avoir une opinion sur des questions que nous ne comprenons pas, sur des questions que nous ne savons pas formuler clairement. Avant tout, il faut savoir poser des problèmes. Et quoi qu'on dise, dans la vie scientifique, les problèmes ne se posent pas d'eux-mêmes. C'est précisément ce sens du problème qui donne la marque du véritable esprit scientifique, toute connaissance est une réponse à une question. S'il n'y a pas eu question, il ne peut y avoir connaissance scientifique. Rien ne va de soi. Rien n'est donné. Tout est construit. Gaston Bachelard
   Gaston

Les plus grands obstacles épistémologiques résident dans l'acte même de connaître. La connaissance scientifique n'est jamais pleine et immédiate : elle est tissée de repentirs intellectuels qui sont la prise de conscience d'erreurs passées et nécessite une lutte permanente contre les penchants à l'inertie et les incursions de tendances étrangères à la connaissance. L'esprit a toujours des idées préconçues sur l'objet de son étude : en ce sens, il est "vieux" et doit rajeunir, c'est-à-dire se débarrasser de ces fausses connaissances.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Gaston Bachelard" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Samy66396 le 30/04/2010 à 30H00
  • Laurine53636 le 15/01/2010 à 15H17
  • Clement49271 le 12/12/2009 à 12H14
  • Emily42783 le 01/11/2009 à 01H16
  • Stella10238 le 08/11/2008 à 08H13
  • Gaston Bachelard

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit