HEGEL

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< HEGEL: L'Esprit dans l'histoire. HEGEL: L'art ne donne plus cette satisfaction ... >>
Partager

Sujet : HEGEL

HEGEL

 HEGEL  HEGEL Le maître se rapporte médiatement à la chose par l'intermédiaire de l'esclave ; l'esclave, comme conscience de soi en général, se comporte négativement à l'égard de la chose et la supprime ; mais elle est en même temps indépendante pour lui, il ne peut donc par son acte de nier venir à bout de la chose et l'anéantir ; l'esclave la transforme donc seulement par son travail. Inversement, par cette médiation, le rapport immédiat devient pour le maître la pure négation de cette même chose ou la jouissance ; ce qui n'est pas exécuté par le désir est exécuté par la jouissance du maître ; en finir avec la chose : l'assouvissement dans la jouissance. Cela n'est pas exécuté par le désir à cause de l'indépendance de la chose ; mais le maître, qui a interposé l'esclave entre la chose et lui, se relie ainsi seulement à la dépendance de la chose, et purement en jouit. Il abandonne le côté de l'indépendance de la chose à l'esclave, qui l'élabore.HEGEL
   HEGEL

Hegel, dans la phénoménologie de l’Esprit, développe un système philosophique qui fonde toute sa pensée : la dialectique. Cette dialectique hégélienne désigne l’accès à la vérité et à l’idéalisme absolu via des idées contradictoires. C’est de la confrontation des contraires et de leur dépassement dans la synthèse des deux que la pensée se construit pour le philosophe. Ainsi, la négation n’est jamais pensée comme un échec chez Hegel, mais plutôt comme une étape nécessaire et constructive vers la vérité. Le texte étudié ici s’enracine dans cette conception de la négation « formatrice », et illustre sa théorie en donnant un exemple pratique, celui du travail humain. La thèse formulée par l’auteur dans ce passage est celle d’un travail libérateur de la conscience humaine, qui serait cause d’un retour de la conscience sur elle-même, d’une prise de la conscience humaine sur elle-même, et ainsi d’une autonomie de l’esprit qui émancipe l’homme. Pour expliquer cela, Hegel procède méthodiquement en décrivant les diverses étapes de cette appropriation de la conscience par elle-même grâce au travail de l’homme. D’abord, Hegel expose le rapport de l’homme à l’objet lorsqu’il n’est pas dans un cadre de travail, à travers la figure du maître, qui ne travaille pas. Puis il oppose à cette première situation celle du travailleur, et en souligne les différences intrinsèques. Enfin, il explique la conséquence de ce rapport singulier que le travail instaure entre le travailleur et l’objet, en démontrant qu’il permet à la conscience de se révéler dans son indépendance.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "HEGEL" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Kevin36449 le 20/09/2009 à 20H14
  • HEGEL

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit