LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< HEGEL HEGEL >>
Partager

Sujet : HEGEL: De l'universalité du besoin d'art

universalité HEGEL besoin HEGEL L'universalité du besoin d'art ne tient pas à autre chose qu'au fait que l'homme est un être pensant et doué de conscience. En tant que doué de conscience, l'homme doit se placer en face de ce qu'il est, de ce qu'il est d'une façon générale, et en faire un objet pour soi. Les choses de la nature se contentent d'être, elles sont simples, ne sont qu'une fois, mais l'homme, en tant que conscience, se dédouble : il est une fois mais il est pour lui-même. Il faut donc rechercher le besoin général qui provoque une oeuvre d'art dans la pensée de l'homme, puisque l'oeuvre d'art est un moyen à l'aide duquel l'homme extériorise ce qu'il est. HEGEL
   HEGEL

éléments d'explication
 
 
• L'art est un phénomène universel : on le rencontre dans toutes les cultures, sans exception, passées ou pré¬sentes ; aussi haut que l'on remonte dans l'histoire, on en trouve des témoignages (cf. par exemple les grottes de Lascaux).
 
 • Selon Hegel, si l'art est universel, s'il est caractéristique de l'homme, c'est parce que ce dernier est un être « doué de conscience », qu'il est conscience de soi. Mais pour que la conscience de soi échappe au vide de la pure tautologie : Je = Je (cf. Phénoménologie de l'esprit, IV, I), elle doit avoir un contenu. L'homme va donc prendre conscience de lui-même en prenant conscience de son être intérieur, des mouvements de son âme, de ses sentiments.
 • En faisant de son être propre l'objet de sa conscience, il « en fait un objet pour soi » c'est-à-dire un objet à part, séparé de lui, un objet pour sa conscience. Ainsi il se scinde, « il se dédouble », il se place en face de lui-même, « de ce qu'il est d'une façon générale ». (L'homme en effet est un être générique, c'est-à-dire qu'en se pensant lui-même, l'homme individuel s'élève au-dessus de son individualité subjective et reconnaît en lui l'universel objectif que constitue l'Homme, ou le genre humain, dont chaque homme est individuellement le représentant.) En tant donc que l'homme est conscience de soi, qu'il se pense lui-même, il se pose lui-même comme objet. Il est par conséquent doublement : en soi et pour soi, tandis que les choses de la nature, qui sont dépourvues de conscience, sont simplement en soi.
 • Cet être-pour-soi, l'homme veut l'objectiver, le matérialiser dans les choses extérieures afin de l'offrir non seulement à sa propre contemplation, mais aussi à celle des autres consciences.
 • Ainsi c'est ce besoin, cette volonté d'extérioriser l'être-pour-soi dans la forme d'un objet qui est la source universelle de l'art. (Cet objet, note Hegel, sera d'abord le corps même de l'homme : par les peintures dont il se couvre, les tatouages, les mutilations, qui sont à mettre au nombre des premières manifestations artistiques, l'homme modèle son corps en inscrivant son être-pour¬soi sur et dans sa chair même.) Dans l'art donc, l'homme extériorise immédiatement le fait d'être un être-pour-soi, c'est-à-dire une conscience, mais il tente aussi d'extérioriser ce qu'est son être-pour-soi, c'est-à-dire le contenu de cette conscience.
 • Texte tiré de l'Esthétique, Introduction, II, 1 (coll. Champs, I, p. 61).

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "HEGEL: De l'universalité du besoin d'art" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • nina02-281185 le 08/11/2016 à 08H14
  • Chachlik le 02/11/2016 à 02H14
  • PALOMA-279934 le 22/10/2016 à 22H21
  • Renka35-260622 le 17/05/2015 à 17H16
  • eleabr-259833 le 05/05/2015 à 05H08
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit