HEGEL: les choses de nature et les choses de l'esprit

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< HEGEL HEGEL >>
Partager

Sujet : HEGEL: les choses de nature et les choses de l'esprit

HEGEL: les choses de nature et les choses de l'esprit

choses HEGEL nature HEGEL Les choses de la nature n'existent qu'immédiatement et d'une seule façon, tandis que l'homme, parce qu'il est esprit, a une double existence ; il existe d'une part au même titre que les choses de la nature, mais d'autre part il existe aussi pour soi, il se contemple, se représente à lui-même, se pense et n'est esprit que par cette activité qui constitue un être pour soi. Cette conscience de soi, l'homme l'acquiert de deux manières : Primo, théoriquement, parce qu'il doit se pencher sur lui-même pour prendre conscience de tous les mouvements, replis et penchants du coeur humain et d'une façon générale se contempler, se représenter ce que la pensée peut lui assigner comme essence, enfin se reconnaître exclusivement aussi bien dans ce qu'il tire de son propre fond que dans les données qu'il reçoit de l'extérieur. Deuxièmement, l'homme se constitue pour soi par son activité pratique, parce qu'il est poussé à se trouver lui-même, à se reconnaître lui-même dans ce qui lui est donné immédiatement, dans ce qui s'offre à lui extérieurement. Il y parvient en changeant les choses extérieures, qu'il marque du sceau de son intériorité et dans lesquelles il ne retrouve que ses propres déterminations. L'homme agit ainsi, de par sa liberté de sujet, pour ôter au monde extérieur son caractère farouchement étranger et pour ne jouir des choses que parce qu'il y retrouve une forme extérieure de sa propre réalité. Ce besoin de modifier les choses extérieures est déjà inscrit dans les premiers penchants de l'enfant: le petit garçon qui jette des pierres dans le torrent et admire les ronds qui se forment dans l'eau, admire en fait une oeuvre où il bénéficie du spectacle de sa propre activité. HEGEL
choses esprit  HEGEL

Ce texte de Hegel extrait de Esthétique se rapporte à la conscience, plus précisément à la conscience que l'homme a de lui-même. La thèse principe est que la conscience de soi n'est pas donnée mais qu'elle s'acquiert. Plus fondamentalement, on découvre que le véritable enjeu de ce texte réside dans l'affirmation que, contrairement aux choses qui sont simplement ce qu'elles sont et ne sont qu'une fois, l'homme en tant qu'être conscient se dédouble. Il est une fois, mais il peut se représenter lui-même et se reconnaître dans cette représentation. Il peut aussi par son active transformation du monde se reconnaître "dans la forme des choses" qui n'est rien d'autre que "le cachet personnel" imprimé par lui au monde. Aussi l'homme ne veut pas rester tel que la nature l'a fait. A travers les objets extérieurs, il cherche à se retrouver lui-même. Il cherche à exprimer la conscience qu'il a de lui-même. D'où, en particulier, le besoin de créer des oeuvres d'art.

Thème : l'existence de l'homme et sa nature.

Problème : l'homme est-il réductible aux autres êtres de la nature (thèse dite "naturaliste") ou bien possède-t-il une spécificité qui le distingue ?

Thèse : l'homme, contrairement aux choses de la nature, possède une double existence, naturelle et spirituelle (consciente). L'homme existe en soi et pour soi.

 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "HEGEL: les choses de nature et les choses de l'esprit" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Soph1997-247940 le 19/11/2014 à 19H14
  • val8161-246280 le 02/11/2014 à 02H22
  • giuzasvi-231140 le 21/10/2014 à 21H19
  • sarah9417-244331 le 13/10/2014 à 13H20
  • tchetong le 25/01/2012 à 25H16
  • HEGEL: les choses de nature et les choses de l'esprit

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit