Hegel: Etat de nature et rudesse

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< DESCARTES: Les animaux sont comme des machine ... >>
Partager

Sujet : Hegel: Etat de nature et rudesse

Hegel: Etat de nature et rudesse

Etat Hegel nature Hegel L'état de nature est l'état de rudesse, de violence et d'injustice. Il faut que les hommes sortent de cet état pour constituer une société qui soit Etat, car c'est là seulement que la relation de droit possède une effective réalité. On décrit souvent l'état de nature comme un état parfait de l'homme, en ce qui concerne tant le bonheur que la bonté morale. Il faut d'abord noter que l'innocence est dépourvue, comme elle, de toute valeur morale, dans la mesure où elle est ignorance du mal et tient à l'absence des besoins d'où put naître la méchanceté. D'autre part, cet état est bien plutôt celui où règnent la violence et l'injustice, précisément parce que les hommes ne s'y considèrent que du seul point de vue de la nature. Or, de ce point de vue-là, ils sont inégaux tout à la fois quant aux forces du corps et quant aux dispositions de l'esprit, et c'est par la violence et la ruse qu'ils tont valoir l'un contre l'autre leur différence. Sans doute la raison appartient aussi à l'état de nature, mais c'est l'élément naturel qui a en lui prééminence. Il est donc indispensable que les hommes échappent à cet état pour accéder à un autre état, où prédomine le vouloir raisonnable. Georg Wilhelm Friedrich HEGEL.
rudesse   Hegel

QUESTIONNEMENT INDICATIF

• Pourquoi Hegel parle-t-il de « l'innocence » à propos de
l'« état de nature » ?
• En quoi l'innocence est-elle « dépourvue de toute valeur
morale  » ? En quoi cette remarque s'inscrit-elle en faux contre
la description souvent faite de « l'état de nature comme un
état parfait de l'homme » ? Hegel remet-il en cause l'idée de
« l'état de nature » « en elle-même » ?
• Pourquoi l'« état de nature » est-il, selon Hegel, celui où règnent l'injustice et la violence ? Est-ce pour Hegel un phénomène « contingent » ou un phénomène « nécessaire » ?
• « De ce point de vue-là » signifie-t-il « en ce sens » ou « du seul point de vue de la nature » ?
• Pour quelle raison Hegel indique-t-il que l'état de nature « est bien plutôt celui où règnent la violence et l'injustice » ?
• Qu'est-ce qui peut justifier qu'il est « indispensable que les hommes échappent à cet état (l'état de nature) pour accéder à un autre état, où prédomine le vouloir raisonnable » ?
• Que pensez-vous de la « position » et de l'argumentation de Hegel ?
• En quoi ce texte présente-t-il un intérêt philosophique ?

 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Hegel: Etat de nature et rudesse" a obtenu la note de :
aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • Anna-269180 le 03/01/2016 à 03H13
  • Fitylol-220397 le 13/11/2013 à 13H18
  • flo79 le 09/02/2012 à 09H18
  • casero2 le 06/02/2012 à 06H18
  • Laurianealbouy le 23/11/2011 à 23H20
  • Hegel: Etat de nature et rudesse

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit