LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< HEGEL HEGEL: Il faut apprendre à penser. >>
Partager

Sujet : HEGEL: la philosophie n'est pas une connaissance immédiate.

philosophie HEGEL connaissance HEGEL Il paraît particulièrement nécessaire de faire de nouveau de la philosophie une affaire sérieuse. Pour toutes les sciences, les arts, les talents, les techniques prévaut la conviction qu'on ne les possède pas sans se donner la peine et sans faire l'effort de les apprendre et de les pratiquer. Si quiconque ayant des yeux et des doigts, à qui on fournit du cuir et un instrument, n'est pas pour cela en mesure de faire des souliers, de nos jours domine le préjugé selon lequel chacun sait immédiatement philosopher et apprécier la philosophie puisqu'il possède l'unité de mesure nécessaire dans sa raison naturelle - comme si chacun ne possédait pas aussi dans son pied la mesure d'un soulier -. Il semble que l'on fait consister proprement la possession de la philosophie dans le manque de connaissances et d'études, et que celles-ci finissent quand la philosophie commence... Puisque le sens commun fait appel au sentiment, son oracle intérieur, il rompt tout contact avec qui n'est pas de son avis, il est ainsi contraint d'expliquer qu'il n'a rien d'autre à dire à celui qui ne trouve pas et ne sent pas en soi-même la même vérité ; en d'autres termes, il foule aux pieds la racine de l'humanité, car la nature de l'humanité c'est de tendre à l'accord mutuel ; son existence est seulement dans la communauté instituée des consciences. Ce qui est antihumain, c'est ce qui est seulement animal, c'est de s'enfermer dans le sentiment et de ne pouvoir se communiquer que par le sentiment. HEGEL
immédiate.   HEGEL 1. Voici un texte qui paraît tout d'abord malaisé à expliquer parce que, dans cet extrait de la Préface de la Phénoménologie de l'Esprit, Hegel critique, d'une part, un certain type de philosophie communément admis (la philosophie comme bien possédé sans effort par tous) et l'emploi du sentiment (c'est-à-dire essentiellement de l'intuition) comme instrument de connaissance, d'autre part. Il» s'agira d'établir l'unité du texte malgré cette double visée. 2. Soulignez immédiatement les termes et expressions qui paraissent essentiels : philosophie, sérieuse, on ne les possède pas sans se donner la peine et sans faire l'effort de les apprendre, il possède l'unité de mesure nécessaire dans sa raison naturelle, sens commun, sentiment, la nature de l'humanité c'est de tendre à l'accord mutuel. 3. Définissez les concepts ainsi isolés. Vous parviendrez alors directement au sens global du premier paragraphe (la philosophie représente fondamentalement un exercice difficile et un labeur), ainsi qu'au sens du second (la vraie connaissance, qui doit être universelle, est médiate : elle requiert la médiation du concept). 4. Vous pouvez alors reconstituer l'unité de l'ensemble. La philosophie commune qui s'oppose à la vraie réflexion privilégie l'immédiat. Donc ce texte vise l'intuitionnisme. 5. Une fois bien élaborée l'étude de ce texte, vous pouvez réfléchir à sa valeur : cette réflexion portera sur la nature de la philosophie et sur celle de la connaissance en général.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "HEGEL: la philosophie n'est pas une connaissance immédiate." a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • saragounette-267329 le 30/11/2015 à 30H07
  • chrisdu94-262500 le 26/09/2015 à 26H12
  • zaza07-242336 le 21/09/2014 à 21H14
  • paupaudu57-242055 le 14/09/2014 à 14H18
  • ja265-217263 le 28/10/2013 à 28H16
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit