LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Heidegger: la science ne pense pas... Heidegger: la réalité humaine et la mort >>
Partager

Sujet : Heidegger: la plénitude de l'étant

plénitude Heidegger étant Heidegger L'usure de toutes les matières, y compris la matière première "homme '; au bénéfice de la production technique, de la possibilité absolue de tout fabriquer, est secrètement déterminée par le vide total où l'étant, où les étoffes du réel, sont suspendues. Ce vide doit être entièrement rempli. Mais comme le vide de l'être, surtout quand il ne peut être senti comme tel, ne peut jamais être comblé par la plénitude de l'étant, il ne reste, pour y échapper, qu'à organiser sans cesse l'étant pour rendre possible, d'une façon permanente, la mise en ordre entendue comme la forme sous laquelle l'action sans but est mise en sécurité. Vue sous cet angle, la technique, qui sans le savoir est en rapport avec le vide de l'être, est ainsi l'organisation de la pénurie. Heidegger
   Heidegger

À quoi sert la technique ? Elle est traditionnellement conçue comme la mobilisation des moyens en vue d'une fin, qui est toujours une manière de vouloir devenir "maîtres et possesseurs de la nature" (Descartes). Mais la technique trahit le vide profond de l'existence humaine toute vouée à la contingence de la quotidienneté. Organiser l'étant n'est alors au fond rien de plus que céder au divertissement pascalien.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Heidegger: la plénitude de l'étant" a obtenu la note de :
aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit