Hume et la connaissance

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Hegel et la liberté Hume et la politique >>
Partager

Sujet : Hume et la connaissance

Hume et la connaissance

connaissance Hume  Hume Tout ce qui est peut ne pas être. Il n'y a pas de fait dont la négation implique contradiction. L'inexistence d'un être, sans exception, est une idée aussi claire et aussi distincte que son existence. La proposition, qui affirme qu'il n'existe pas, même si elle est fausse, ne se conçoit et ne s'entend pas moins que celle qui affirme qu'il existe. Le cas est différent pour les sciences proprement dites. Toute proposition qui n'est pas vraie y est confuse et inintelligible. La racine cubique de 64 est égale à la moitié de 10, c'est une proposition fausse et l'on ne peut jamais la concevoir distinctement. Mais César n'a jamais existé, ou l'ange Gabriel, ou un être quelconque n'ont jamais existé, ce sont peut-être des propositions fausses, mais on peut pourtant les concevoir parfaitement et elles n'impliquent aucune contradiction. On peut donc seulement prouver l'existence d'un être par des arguments tirés de sa cause ou de son effet ; et ces arguments se fondent entièrement sur l ‘expérience. Si nous raisonnons a priori, n'importe quoi peut paraître capable de produire n'importe quoi. La chute d'un galet peut, pour autant que nous le sachions, éteindre le soleil ; ou le désir d'un homme gouverner les planètes dans leurs orbites. C'est seulement l'expérience qui nous apprend la nature et les limites de la cause et de l'effet et nous rend capables d'inférer l'existence d'un objet de celle d'un autre.
   Hume

Hume construit ici une problématique autour de la croyance en l'existence d'un être, en montrant que l'ordre des faits est irréductible à celui des idées.
 Il veut ainsi dénoncer une illusion. Nous croyons pouvoir passer d'une idée non contradictoire à l'affirmation de l'existence de son objet.
 La vérité est que seule l'expérience, c'est à dire un autre fait, peut prouver l'existence.
 Que penser de cette limitation de l'ordre des idées ? L'expérience est-elle le seul fondement en matière de connaissance de l'existence ?
 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Hume et la connaissance" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Benoit63052 le 10/03/2011 à 10H09
  • mariecorrige le 01/03/2011 à 01H14
  • bigbigbig le 17/11/2010 à 17H18
  • Anne66601 le 01/05/2010 à 01H17
  • Melanie46781 le 18/04/2010 à 18H21
  • Hume et la connaissance

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit