LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< David HUME David HUME: Scepticisme et mélancolie >>
Partager

Sujet : David HUME: Le sentiment de l'intérêt commun, origine de la justice.

HUME David sentiment David Certains penseurs ont affirmé que la justice naît de conventions humaines et qu'elle procède du choix volontaire, du consentement ou des combinaisons des hommes. Si, par convention, on entend ici promesse (et c'est le sens le plus habituel du mot), il ne peut rien y avoir de plus absurde que cette thèse. L'observation des promesses est elle-même l'une des parties les plus importantes de la justice et nous ne sommes certainement pas tenus de tenir parole parce que nous avons donné notre parole de la tenir. Mais, si par convention on entend un sentiment de l'intérêt commun; et ce sentiment, chaque homme l'éprouve dans son coeur; et il en remarque l'existence chez ses compagnons ; et il s'en trouve engagé, par coopération avec les autres hommes, dans un plan et un système général d'actions, qui tend à servir l'utilité publique; il faut alors avouer qu'en ce sens la justice naît de conventions. David HUME
intérêt commun origine David

Hume procède à une analyse de la thèse faisant de la justice une convention. Une telle « convention » peut avoir deux sens :
 
 a) Par convention on peut entendre promesse (c'est-à-dire un pacte - raisonnable - que chacun promet à l'autre de respecter : ce qui est la thèse de ceux qui, comme Épicure, Hobbes, Spinoza, etc., font de la justice - ou plutôt du droit auquel ils la ramènent - une convention).
 Mais cette thèse est absurde puisqu'une telle promesse présuppose la justice (« l'observation des promesses est elle-même l'une des parties les plus importantes de la justice »), que le fait de passer un accord n'oblige pas en lui-même à respecter cet accord.
 
 b) Par convention on peut entendre un sentiment de l'intérêt commun (ce qui est la thèse de Hume).
 Alors ce sentiment, venant non de la raison mais du « coeur » qui pousse les hommes à passer des conventions, est bien la source de la justice.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "David HUME: Le sentiment de l'intérêt commun, origine de la justice." a obtenu la note de :

7 / 10

Corrigé consulté par :
  • blablabla-268476 le 16/12/2015 à 16H18
  • Stellou-254003 le 04/02/2015 à 04H18
  • pureblooe95100 le 01/05/2012 à 01H16
  • dexter13 le 13/03/2012 à 13H20
  • Thomas37402 le 27/09/2009 à 27H23
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit