LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< David HUME David HUME: Sentiment et religiosité >>
Partager

Sujet : David HUME: Passion déraisonnable et jugement

HUME David Passion David Si une passion ne se fonde pas sur une fausse supposition et si elle ne choisit pas des moyens impropres à atteindre la fin, l'entendement ne peut ni la justifier ni la condamner. Il n'est pas contraire à la raison de préférer la destruction du monde entier à une égratignure de mon doigt. Il n'est pas contraire à la raison que je choisisse de me ruiner complètement pour prévenir le moindre malaise d'un Indien ou d'une personne complètement inconnue de moi. Il est aussi peu contraire à la raison de préférer à mon plus grand bien propre un bien reconnu moindre. Un bien banal peut, en raison de certaines circonstances, produire un désir supérieur à celui qui naît du plaisir le plus grand et le plus estimable ; et il n'y a là rien de plus extraordinaire que de voir, en mécanique, un poids d'une livre en soulever un autre de cent livres grâce à l'avantage de sa situation. Bref, une passion doit s'accompagner de quelque faux jugement pour être déraisonnable ; même alors ce n'est pas la passion qui est déraisonnable, c'est le jugement. David HUME
déraisonnable jugement  David

1) Thèse centrale : la raison ne peut juger une passion par elle-même, en tant que fait, mais seulement les jugements qui accompagnent (éventuellement) cette passion, comme
 - la supposition de l'existence d'objets qui n'existent pas en réalité (par ex. une peur fondée sur
 quelque chose qui n'existe pas).
 
 - le choix de moyens pour atteindre un but projeté, pour satisfaire la passion (par ex. l'emploi de talismans pour gagner au jeu).
 
 2) Deux exemples illustrent cette thèse. La raison n'a rien à dire
 - sur le fait que je décide de me ruiner pour quelqu'un que je ne connais pas ;
 - sur le fait que je préfère un bien moindre à un bien supérieur. Car ces deux faits ne sont pas des jugements, des raisonnements.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "David HUME: Passion déraisonnable et jugement" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Manon40240 le 27/01/2010 à 27H13
  • bob48320 le 05/12/2009 à 05H14
  • Coee13437 le 23/11/2008 à 23H15
  • Victor13195 le 20/11/2008 à 20H22
  • Emmanuel9082 le 16/11/2008 à 16H20
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit