LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< David HUME: Le pain, que j'ai mange précédemm ... David HUME >>
Partager

Sujet : David HUME: Relation d'idées et relation de faits.

HUME David Relation David Tous les objets de la raison humaine ou de nos recherches peuvent se diviser en deux genres, à savoir les relations d'idées et les faits. Du premier genre sont les sciences de la géométrie, de l'algèbre et de l'arithmétique et, en bref, toute affirmation qui est intuitivement ou démonstrativement certaine. Le carré de l'hypoténuse est égal à la somme des carrés des deux côtés de l'angle droit, cette proposition exprime une relation entre ces figures. Trois fois cinq est égal à la moitié de trente exprime une relation entre ces nombres. Les propositions de ce genre, on peut les découvrir par la seule opération de la pensée, sans dépendre de rien de ce qui existe dans l'univers. Même s'il n'y avait jamais eu de cercle ou de triangle dans la nature, les vérités démontrées par Euclide conserveraient pour toujours leur certitude et leur évidence. Les faits, qui sont les seconds objets de la raison humaine, on ne les établit pas de la même manière ; et l'évidence de leur vérité, aussi grande qu'elle soit, n'est pas d'une nature semblable à la précédente. Le contraire d'un fait quelconque est toujours possible, car il n'implique pas contradiction et l'esprit le conçoit aussi facilement et aussi distinctement que s'il concordait pleinement avec la réalité. Le Soleil ne se lèvera pas demain, cette proposition n'est pas moins intelligible et elle n'implique pas plus contradiction que l'affirmation : il se lèvera. Nous tenterions donc en vain d'en démontrer la fausseté. Si elle était démonstrativement fausse, elle impliquerait contradiction et l'esprit ne pourrait jamais la concevoir distinctement. David HUME
idées relation faits. David

Le statut des mathématiques dans l'histoire de la pensée mérite une attention particulière. La certitude et l'évidence de leurs propositions, dans le cadre d'un système d'axiomes déterminé, contraste avec les difficultés rencontrées lorsqu'il est question de faits d'expérience. L'évidence empirique de ces derniers n'a rien d'une évidence rationnelle. Comment rendre compte de cette différence et en tirer les conséquences pour comprendre la spécificité de chaque
 type de science ? Si la pensée veut se comprendre elle-même en tant qu'elle a égard à des objets de réflexion distincts, elle ne peut faire l'économie d'une analyse de son propre fonctionnement, et des principes dont il relève dans les différentes formes de son activité. Le texte de Hume s'articule autour d'une thèse centrale : la distinction des objets de la raison humaine correspond à la distinction des statuts et des formes d'activité de la pensée elle-même.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "David HUME: Relation d'idées et relation de faits." a obtenu la note de :

5.4 / 10

Corrigé consulté par :
  • Torakh-236202 le 13/04/2014 à 13H11
  • marielaureharoun le 25/03/2012 à 25H14
  • Fanch631 le 12/03/2012 à 12H16
  • Joanes13917 le 27/02/2012 à 27H11
  • Jade1704 le 18/01/2012 à 18H20
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit