Husserl: L'histoire, science empirique de l'esprit

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Husserl: crise européenne Husserl: Ma perception du monde... >>
Partager

Sujet : Husserl: L'histoire, science empirique de l'esprit

Husserl: L'histoire, science empirique de l'esprit

histoire Husserl science Husserl L'histoire, science empirique de l'esprit par excellence, n'est absolument pas en mesure de décider, en un sens positif ou en un sens négatif, ni par ses propres moyens, s'il faut établir une différence entre religion comme formation culturelle et religion comme idée, c'est-à-dire religion valable, entre l'art comme formation culturelle et l'art valable, entre droit historique et droit valide, et, pour finir, entre philosophie historique et philosophie valide ; ou de décider s'il y a, entre forme valable et forme historique, le même rapport qu'entre l'idée et la forme confuse de sa manifestation, pour employer une terminologie platonicienne. Et lorsqu'il est vraiment possible d'examiner et de juger les formations de l'esprit dans la perspective de pareilles oppositions quant à la validité, le prononcé d'un verdict rigoureux sur la validité elle-même et ses principes normatifs idéaux n'est en rien l'affaire de la science empirique. Le mathématicien, en effet, ne se tournera certainement pas vers l'histoire pour en tirer leçon sur la vérité des théories mathématiques ; il ne lui viendra pas à l'esprit d'établir un rapport entre l'évolution historique des idées et des jugements mathématiques et la question de leur vérité. Comment l'historien aurait-il alors pour tâche de décider de la vérité des systèmes philosophiques existants, voire de la possibilité d'une science philosophique valable en soi ? Et quels arguments pourrait-il jamais avancer qui ébranlassent la croyance du philosophe en l'idée qu'il a d'une vraie philosophie ? Celui qui nie tel système philosophique, et, de même, celui qui nie toute possibilité idéale d'un système philosophique, est dans la nécessité de produire des raisons. Les faits historiques tirés de l'évolution, ou encore les faits les plus universels tirés du mode d'évolution des systèmes en général peuvent constituer de semblables raisons et de bons arguments. Mais des arguments tirés de l'histoire n'autorisent que des conclusions d'ordre historique. Vouloir justifier ou réfuter des idées à partir de faits est absurde. Husserl
empirique esprit  Husserl

Il y a historicisme quand l'histoire, « science empirique de l'esprit » (nous dirions maintenant science humaine) prétend dépasser les questions de faits qui sont de sa compétence, et porter un jugement sur l'idée de philosophie, sur sa possibilité, sur sa vérité. Cet historicisme est à l'origine d'un relativisme culturel particulièrement développé de nos jours dans les domaines cités par Husserl : la religion (chaque communauté s'enferme dans sa tradition en dehors de toute question de validité) ; l'art (il n'y a plus de jugement esthétique : tout se vaut ou plutôt tout se vend) ; le droit (les droits de l'homme sont niés ou du moins relativisés). A ce qui ne peut que dériver à la fois vers un scepticisme et un affrontement des divers dogmatismes, Husserl oppose une philosophie critique, interrogative, mais qui n'a aucune raison de renoncer à se fonder elle-même comme science rationnelle et rigoureuse. Le contre-exemple des mathématiques est à cet égard très caractéristique par sa référence platonicienne. Husserl écrira en 1930 : « Je restitue l'idée de la philosophie la plus originelle, celle qui, depuis sa première expression cohérente donnée par Platon, se trouve à la base de notre philosophie et de notre science européennes et reste pour elles l'indication d'une tâche impérissable. »

 

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Husserl: L'histoire, science empirique de l'esprit" a obtenu la note de :
aucune note

Husserl: L'histoire, science empirique de l'esprit

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit