LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LABERTHONNIÈRE et l'autorité BLANCHE et le réel >>
Partager

Sujet : HUSSERL: Hypothèse et vérification

Hypothèse HUSSERL vérification HUSSERL « C'est l'essence propre de la science de la nature, (...) d'être hypothèse à l'infini et vérification à l'infini. (.-) Dans le cours progressif infini de théories correctes et de théories particulières rassemblées sous le titre « sciences de la nature d'une époque donnée » nous voyons un cours progressif d'hypothèses qui, dans l'ensemble, sont des hypothèses et des vérifications. Dans ce cours progressif nous trouvons un perfectionnement croissant. Cela signifie pour l'ensemble de la science de la nature qu'elle prend toujours mieux conscience d'elle-même, de son être « définitif » véritable, qu'elle donne une « représentation » toujours meilleure de ce qui est la « vraie nature ». Mais la vraie nature est située à l'infmi, non pas seulement comme une droite pure ; elle est aussi, en tant que « pôle » infiniment éloigné, une infinité de théories et elle n'est pensable que comme vérification, et renvoie donc à un travail historique infini d'approximation s. HUSSERL
   HUSSERL • Par rapport à quoi,» « être hypothèse à l'infini et vérification à l'infini » peut être dit « l'essence propre de la science de la nature » ? • Comment penser à la fois qu'il y ait des « théories correctes » et que l'essence propre de la science de la nature soit d'être hypothèse à l'infini et vérification à l'infini ? • Comment pouvons-nous dire et « trouver » « un perfectionnement croissant » dans ce cours progressif d'hypothèses ? Comment pouvons-nous légitimer que ce « cours » soit « progressif » ? • A quoi renvoie le terme « cela » ? • En quoi peut-on dire que la science de la nature « prend toujours mieux conscience d'elle-même » ? • Que signifie « la vraie nature est située à l'infini non pas seulement comme une droite pure » ? • En quoi peut-on dire que la « vraie nature » est aussi une « infinité de théories » ? • En quoi ce texte est-il un texte non d'épistémologie mais de « philosophie des sciences » ? Quel est donc l'intérêt philosophique de ce texte ? Quel est son « enjeu » philosophique ?

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "HUSSERL: Hypothèse et vérification" a obtenu la note de :
aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit