L'ironie socratique et le dialogue

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< KANT ET LE BONHEUR La critique de la rhétorique chez Platon et S ... >>
Partager

Sujet : L'ironie socratique et le dialogue

socratique ironie dialogue ironie L'ironie socratique et le dialogue
   ironie

Socrate

(env. 469-399 av. J.-C.) Philosophe grec, maître de Platon et de Xénophon.

Diaporama de la Grèce

Par la maïeutique (l'art d'accoucher les esprits), à travers des questions habiles qu'il posait à ses interlocuteurs, Socrate essaya d'éveiller chez ses concitoyens le sens de l'autocritique (ironie socratique : "Je sais que je ne sais rien"), qui devait être le point de départ de toute pensée indépendante et judicieuse, afin d'avoir pour résultat une manière de vivre juste et morale.

Selon Socrate, la vertu est le savoir. De par sa méthode, il fut formellement un représentant du sophisme, mais le dépassa cependant du point de vue du contenu.

Accusé d'impiété et de corruption de la jeunesse, il fut condamné à mort par l'Héliée, le tribunal populaire d'Athènes. Parce qu'il luttait lui-même pour le respect des lois, il refusa l'exil et accepta de boire une décoction de ciguë.

Socrate n'a publié aucun écrit ; ses dialogues sont cependant transcrits dans les oeuvres de ses disciples et notamment de Platon. Dépassant le sophisme, il représente une avancée capitale dans l'évolution de la philosophie.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "L'ironie socratique et le dialogue" a obtenu la note de :
aucune note

L'ironie socratique et le dialogue

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit