John LOCKE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< John LOCKE John LOCKE >>
Partager

Sujet : John LOCKE

LOCKE John  John Comme on ne saurait jouir des avantages et des commodités de la société sans une communication de pensées, il était nécessaire que l'homme inventât quelques signes extérieurs et sensibles par lesquels ces idées invisibles, dont ses pensées sont composées, puissent être manifestées aux autres. Rien n'était plus propre pour cet effet, soit à l'égard de la fécondité ou de la promptitude, que ces sons articulés qu'il se trouve capable de former avec tant de facilité et de variété. Nous voyons par là comment les mots, qui étaient si bien adaptés à cette fin par la nature, viennent à être employés par les hommes pour être signes de leurs idées et non par aucune liaison naturelle qu'il y ait entre certains sons articulés et certaines idées (car, en ce cas-là, il n'y aurait qu'une langue parmi les hommes), mais par une institution arbitraire en vertu de laquelle un tel mot a été fait volontairement le signe de telle idée. Ainsi, l'usage des mots consiste à être des marques sensibles des idées et les idées qu'on désigne par les mots sont ce qu'ils signifient proprement et immédiatement. Comme les hommes se servent de ces signes, ou pour enregistrer, si j'ose ainsi dire, leurs propres pensées afin de soulager leur mémoire, ou pour produire leurs idées et les exposer aux yeux des autres hommes, les mots ne signifient autre chose dans leur première partie et immédiate signification que les idées qui sont dans l'esprit de celui qui s'en sert, quelque imparfaitement ou négligemment que ces idées soient déduites des choses qu'on suppose qu'elles représentent. Lorsqu'un homme parle à un autre, c'est afin de pouvoir être entendu ; le but du langage est que ces sons ou marques puissent faire connaître les idées de celui qui parle à ceux qui l'écoutent. John LOCKE
   John

 Ce texte de Locke traite du langage, de son origine, de sa structure, et de son usage par l’homme. Selon lui, les mots sont les signes sensibles de nos idées, leur fonction est donc une fonction d’expression. Dans un premier temps l’auteur tente de justifier l’apparition du langage et sa structure, c'est-à-dire l’incarnation de l’idée par des sons. Dans un second temps l’auteur s’attache à l’aspect pratique du langage et à sa fonction communicative. Nous verrons que sous sa simplicité apparente, ce texte n’est pas sans recouvrir de véritables difficultés.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet " John LOCKE" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Liliedupt-259723 le 03/05/2015 à 03H19
  • cleum31-217052 le 18/03/2014 à 18H16
  • Chadum-196667 le 20/01/2013 à 20H16
  • marinou18-183841 le 07/11/2012 à 07H07
  • sephoune le 10/11/2011 à 10H19
  • John LOCKE

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit