John LOCKE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< John LOCKE John LOCKE >>
Partager

Sujet : John LOCKE

LOCKE John  John Cela posé, pour trouver en quoi consiste l'identité personnelle, il faut voir ce qu'emporte le mot de personne. C'est, à ce que je crois, un Être pensant et intelligent, capable de raison et de réflexion, et qui se peut consulter soi-même comme le même, comme une même chose qui pense en différents temps et en différents lieux ; ce qu'il fait uniquement par le sentiment qu'il a de ses propres actions, lequel est inséparable de la pensée, et lui est, ce me semble, entièrement essentiel, étant impossible à quelque Être que ce soit d'apercevoir sans apercevoir qu'il aperçoit. Lorsque nous voyons, que nous entendons, que nous flairons, que nous goûtons, que nous sentons, que nous méditons, ou que nous voulons quelque chose, nous le connaissons à mesure que nous le faisons. Cette connaissance accompagne toujours nos sensations et nos perceptions présentes : et c'est par là que chacun est à lui-même ce qu'il appelle soi-même. (...) Car puisque la conscience accompagne toujours la pensée, et que c'est là ce qui fait que chacun est ce qu'il nomme soi-même, et par où il se distingue de toute autre chose pensante : c'est aussi en cela seul que consiste l'identité personnelle, ou ce qui fait qu'un Être raisonnable est toujours le même. Et aussi loin que cette conscience peut s'étendre sur les actions ou les pensées déjà passées, aussi loin s'étend l'identité de cette personne : le soi est présentement le même qu'il était alors : et cette action passée a été faite par le même soi que celui qui se la remet à présent dans l'esprit. John LOCKE
   John

Ce texte est tiré de l’Essai concernant l’entendement humain de John Locke concernant le livre 2, chapitre 27 §9. Locke traite de l’identité personnelle, et affirme qu’elle existe, que nous somme une seule et même personne quelque soit nos perceptions. Pourquoi finalement Locke s’interroge sur l’identité personnelle, quel est son but ? C’est la doctrine même de l’empirisme qui pose problème quant à l’existence du moi humain, de l’identité personnelle. Avant Locke, Hume en 1748 dans son Enquête sur l’entendement humain pousse jusqu’à ses dernières conséquence les thèses empiristes, Hume se demande essentiellement ce que nous avons dans l'esprit quand nous prononçons les mots d'espace, de relation, de substance, de causalité. À propos de chacune des notions qu'il étudie, il recherche ce qui est vraiment et authentiquement pensé. Et, examinant chaque idée, il veut découvrir l'impression qui est à sa source. Connaissons-nous au moins le moi ? Point du tout. Car le moi, supposé comme étant le sujet de toutes les impressions, n'est lui-même donné par aucune impression. Nous ne rencontrons, en nous tournant vers nous-mêmes, qu'une succession de perceptions distinctes. L'identité du moi nous échappe tout à fait.

 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet " John LOCKE" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • MB-281056 le 07/11/2016 à 07H20
  • Julier-243870 le 09/10/2014 à 09H19
  • toms-243765 le 08/10/2014 à 08H17
  • Pauline77-213742 le 11/11/2013 à 11H16
  • Zoezou-190896 le 15/12/2012 à 15H12
  • John LOCKE

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit