KANT

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< KANT KANT >>
Partager

Sujet : KANT

 KANT  KANT Mais quelle peut être enfin cette loi dont la représentation doit déterminer la volonté par elle seule et indépendamment de la considération de l'effet attendu, pour que la volonté puisse être appelée bonne absolument et sans restriction ? Puisque j'ai écarté de la volonté toutes les impulsions qu'elle pourrait trouver dans l'espérance de ce que promettrait l'exécution d'une loi, il ne reste plus que la légitimité universelle des actions en général qui puisse lui servir de principe, c'est-à-dire que je dois toujours agir de telle sorte que je puisse vouloir que ma maxime devienne une loi universelle. Le seul principe qui dirige ici et doive diriger la volonté, si le devoir n'est pas un concept chimérique et un mot vide de sens, c'est donc cette simple conformité de l'action à une loi universelle (et non à une loi particulière applicable à certaines actions). Le sens commun se montre parfaitement d'accord avec nous sur ce point dans ses jugements pratiques, et il a toujours ce principe devant les yeux. KANT
   KANT

La critique de la raison dans son usage pratique (c'est-à-dire par rapport à l'action morale et non pas technique) a des résultats inverses de la critique dans son usage théorique (connaissance objective, voir texte 10). La connaissance doit être limitée aux conditions de l'expérience ; au contraire, une volonté est bonne sans conditions empiriques, c'est-à-dire « absolument ». Agir vraiment par devoir, c'est agir « indépendamment de l'effet attendu », alors qu'une action technique dépend d'un résultat. Kant estime que la conscience commune ne s'y trompe pas. Elle sait que le devoir n'est qu'un mot s'il n'a été accompli que pour l'argent, la réputation, ou par peur d'une sanction. La loi morale exige une action par devoir et non pas seulement conforme au devoir. L'universalité de la loi morale, purement rationnelle, exclut donc qu'interviennent des considérations sociales. On peut reprocher à Kant son formalisme, mais y voir un conformisme social est un contresens (pourtant commis par Bergson !).

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "KANT" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Make51073 le 24/05/2010 à 24H21
  • KANT

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit