KANT

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< KANT BERGSON : toute conscience est mémoire >>
Partager

Sujet : KANT

 KANT  KANT Accéder aux Lumières consiste pour l'homme à sortir de la minorité où il se trouve par sa propre faute. Être mineur, c'est être incapable de se servir de son propre entendement sans la direction d'un autre. L'homme est par sa propre faute dans cet état de minorité quand ce n'est pas le manque d'entendement qui en est la cause mais le manque de décision et de courage à se servir de son entendement sans la direction d'un autre. Sapere aude! [Ose savoir!] Aie le courage de te servir de ton propre entendement! Telle est la devise des Lumières. [...] Il est donc difficile pour chaque homme pris individuellement de s'arracher à la minorité, qui est presque devenue pour lui une nature. Il y a même pris goût et il est pour le moment réellement incapable de se servir de son propre entendement, parce qu'on ne lui en a jamais laissé faire l'essai. Préceptes et formules, instruments mécaniques permettant un usage raisonnable ou plutôt un mauvais usage de ses dons naturels, sont les entraves qui perpétuent la minorité. Celui-là même qui les rejetterait ne franchirait le plus étroit fossé que d'un saut encore mal assuré, parce qu'il n'est pas habitué à une semblable liberté de mouvement. C'est pourquoi il n'y a que peu d'hommes qui soient parvenus à s'arracher à la minorité en exerçant eux-mêmes leur esprit et à marcher malgré tout d'un pas sûr. KANT
   KANT

Kant définit les "Lumières" comme un processus par lequel l'homme, progressivement, s'arrache de la "minorité". L'état de "minorité" est un état de dépendance, d'hétéronomie (1). Dans un tel état l'homme n'obéit point à la loi qu'il s'est lui-même prescrite mais au contraire vit sous la tutelle d'autrui. Altérité aliénante empêchant l'individu de se servir de son propre entendement. Autrement dit, le principe d'action subjectif de l'individu n'est plus sa propriété, son œuvre propre mais l'œuvre d'un autre. Que l'on songe ici aux implications politiques d'un tel renoncement à la pensée et à l'action. Tous les despotismes n'ont-ils pas pour soubassement l'abdication des sujets soumis?

Le texte ne porte pas de façon évidente sur une notion précise du programme. Certes, il y est question de la raison (ligne 6), de la liberté (lignes 11 et 17), du travail (ligne 12), et de l'activité de penser. Mais c'est surtout de l'état de minorité qu'il est question. Le terme de minorité a d'abord un sens juridique qui l'oppose à l'état de majorité. Mais ici ces notions ont un sens philosophique, il faut donc s'appliquer à mesurer le déplacement de sens que leur imprime la réflexion kantienne. Implicitement, Kant définit la majorité comme l'état de celui qui pense par lui-même (cf. fin du texte). La minorité n'est donc pas cet état où l'individu n'est pas considéré comme juridiquement responsable, c'est l'état de celui qui est « incapable de se servir de son propre entendement». Or, l'enfant n'est pas seul dans ce cas : ils sont « peu nombreux ceux qui sont arrivés (...) à s'arracher à la minorité ». Ce qui d'un point de vue chronologique est une phase normale du développement de l'être humain apparaît comme une atteinte à la liberté lorsque l'individu reste fixé à un stade qu'il aurait dû quitter. En redéfinissant les termes de minorité et de majorité, Kant pose le problème de la conquête par la pensée de sa propre autonomie : comment cette conquête est-elle possible ? L'opposition entre les deux paragraphes du texte est à cet égard significative : si l'individu seul ne peut pas accéder à l'état de majorité, il le peut avec les autres. Le plan pourra reprendre cette opposition.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "KANT" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • elianemarine-244254 le 13/10/2014 à 13H13
  • jul le 07/03/2011 à 07H16
  • li-char21 le 08/12/2010 à 08H14
  • Noeemie4226 le 16/05/2010 à 16H23
  • Christophe39852 le 11/11/2009 à 11H21
  • KANT

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit