KANT: Etre bienfaisant... est un devoir...

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< KANT: Discipline, éducation et humanité. KANT >>
Partager

Sujet : KANT: Etre bienfaisant... est un devoir...

Etre KANT bienfaisant... KANT Être bienfaisant, quand on le peut, est un devoir, et de plus il y a de certaines âmes si portées à la sympathie, que même sans un autre motif de vanité ou d'intérêt elles éprouvent une satisfaction intime à répandre la joie autour d'elles et qu'elles peuvent jouir du contentement d'autrui en tant qu'il est leur oeuvre. Mais je prétends que dans ce cas une telle action, si conforme au devoir, si aimable qu'elle soit, n'a pas cependant de valeur morale véritable, qu'elle va de pair avec d'autres inclinations, avec l'ambition par exemple qui, lorsqu'elle tombe heureusement sur ce qui est réellement en accord avec l'intérêt public et le devoir, sur ce qui par conséquent est honorable, mérite louange et encouragement, mais non respect ; car il manque à la maxime la valeur morale, c'est-à-dire que ces actions soient faites, non par inclination, mais par devoir. Supposez donc que l'âme de ce philanthrope soit assombrie par un de ces chagrins personnels qui étouffent toute sympathie pour le sort d'autrui, qu'il ait toujours encore le pouvoir de faire du bien à d'autres malheureux, mais qu'il ne soit pas touché de l'infortune des autres, étant trop absorbé par la sienne propre, et que, dans ces conditions, tandis qu'aucune inclination ne l'y pousse plus, il s'arrache néanmoins cette insensibilité mortelle et qu'il agisse, sans que ce soit sous l'influence d'une inclination, uniquement par devoir, alors seulement son action a une véritable valeur morale. KANT
devoir...   KANT Voici un texte de Kant tout à fait classique, extrait de l'ouvrage moral le moins difficile de cet auteur, à savoir les Fondements de la métaphysique des moeurs. Nous vous conseillons de bien réfléchir sur ce sujet, dans la mesure où sa structure est nette et, de ce point de vue, vous apporte une méthodologie précieuse. Considérez bien l'architecture interne de ce petit texte. » Mais l'analyse de ces lignes est enrichissante pour vous à un deuxième titre : l'utilisation de l'exemple. Car il y a, dans ce texte, deux exemples (ou peut-être un seul exemple dont la face s'inverse). Ces deux exemples, Kant en tire toute la moelle et toute la substance philosophique. Si vous éprouvez quelque embarras devant l'utilisation de l'exemple en philosophie, réfléchissez sur un texte qui relie harmonieusement exemples et élucidations philosophiques de ces exemples. C'est toute la méthodologie de votre dissertation qui est ici en jeu. 2. L'extrême densité de ce texte rend paradoxalement difficile l'extraction des termes et expressions les plus significatifs. Vous retiendrez essentiellement : — être bienfaisant... est un devoir; — âmes si portées à la sympathie ; — satisfaction intime ; — jouir du contentement d'autrui. — Une telle action... n'a pas cependant de valeur morale véritable. — Ces actions soient faites non par inclination mais par devoir. — Il ne soit pas touché par l'infortune des autres. — Aucune inclination ne l'y pousse plus. — Uniquement par devoir. — Véritable valeur morale.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "KANT: Etre bienfaisant... est un devoir..." a obtenu la note de :
aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • veigardu34-266507 le 08/12/2015 à 08H16
  • quentinjam34-250932 le 02/01/2015 à 02H11
  • PAUL-248560 le 26/11/2014 à 26H17
  • Tom-235656 le 06/04/2014 à 06H17
  • Mllestoux-215504 le 06/04/2014 à 06H15
  • KANT: Etre bienfaisant... est un devoir...

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit