LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< KANT: Raison et Bonheur KANT et la spécificité du génie artistique >>
Partager

Sujet : KANT: la conscience comme juge intérieur

conscience KANT comme KANT Tout homme a une conscience et se trouve observé, menacé, de manière générale tenu en respect (respect lié à la crainte) par un juge intérieur et cette puissance qui veille en lui sur les lois n'est pas quelque chose de forgé (arbitrairement) par lui-même, mais elle est inhérente à son être. Elle le suit comme son ombre quand il pense lui échapper. Il peut sans doute par des plaisirs ou des distractions s'étourdir ou s'endormir, mais il ne saurait éviter parfois de revenir à soi ou de se réveiller, dès lors qu'il en perçoit la voix terrible. Il est bien possible à l'homme de tomber dans la plus extrême abjection où il ne se soucie plus de cette voix, mais il ne peut jamais éviter de l' entendre. KANT
juge intérieur  KANT

Kant (1724-1804), dans ce texte, nous parle de l'expérience de la conscience. Le terme de «conscience» est à prendre ici au sens de l'instance morale, de la voix intérieure qui nous intime notre devoir. En lui-même, ce terme peut autant signifier la relation psychologique au monde ou à soi-même («avoir conscience», «perdre conscience») que le rapport aux valeurs, la faculté morale («bonne/mauvaise conscience», «agir en conscience»...). Comme l'indique l'étymologie latine, être conscient c'est «être avec savoir» (cum scire), racine qui peut s'entendre de deux manières: être conscient, ce n'est pas seulement percevoir mais savoir que l'on perçoit (conscience psychologique); mais c'est aussi ne pas seulement être mais savoir ce qui doit être (conscience morale).

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "KANT: la conscience comme juge intérieur" a obtenu la note de :

5.8 / 10

Corrigé consulté par :
  • Mel1234 le 18/11/2011 à 18H15
  • stade le 10/11/2010 à 10H16
  • Nathalie44907 le 10/11/2009 à 10H20
  • nicolas9329 le 31/10/2008 à 31H16
  • Ariane4248 le 19/10/2008 à 19H12
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit