LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< PASCAL: Raison humaine et instinct animal >>
Partager

Sujet : Kant: De l'espérance en des temps meilleurs

espérance Kant temps Kant Cette espérance en des temps meilleurs, sans laquelle un désir Sérieux de faire quelque chose d'utile au bien général n'aurait jamais échauffé le coeur humain, a eu de tout temps une influence sur l'activité des esprits droits. [...] Au triste spectacle, non pas tant du mal que les causes naturelles infligent au genre humain que de celui plutôt que les hommes se font eux-mêmes mutuellement, l'esprit se trouve pourtant rasséréné par la perspective d'un avenir qui pourrait être meilleur ; et cela, à vrai dire, avec une bienveillance désintéressée, puisqu'il y a beau temps que nous serons au tombeau et que nous ne récolterons pas les fruits que, pour une part, nous aurons nous-mêmes semés. Les raisons empiriques' invoquées à l'encontre du succès de ces résolutions inspirées par l'espoir sont ici inopérantes. Car prétendre que ce qui n'a pas encore réussi jusqu'à présent ne réussira jamais, voilà qui n'autorise même pas à renoncer à un dessein d'ordre pragmatique2 ou technique (par exemple, le voyage aérien en aérostat), encore bien moins à un dessein d'ordre moral, qui devient un devoir dès lors que l'impossibilité de sa réalisation n'est pas démontrée. Au surplus [...] le bruit qu'on fait à propos de la dégénérescence irrésistiblement croissante de notre époque provient précisément de ce que [...] notre jugement sur ce qu'on est, en comparaison de ce qu'on devrait être, et par conséquent le blâme que nous nous adressons à nous-mêmes, deviennent d'autant plus sévères que notre degré de moralité s'est élevé. KANT
meilleurs   Kant Thèse de Kant : « notre jugement sur ce qu'on est, en comparaison de ce qu'on devrait être, et par conséquent le blâme que nous nous adressons à nous-mêmes, deviennent d'autant plus sévères que notre degré de moralité s'est élevé »  Pour comprendre ce texte il faut pouvoir replacer la réflexion de Kant dans une perspective de réflexion plus large. En effet, il faut partir du fait que l'intelligence, le jugement, le courage, etc. ne sont pas des choses bonnes absolument ; leur valeur dépend de l'usage qu'on en fait. Même des qualités supérieures, telles que la maîtrise de soi ou la réflexion, ne sont bonnes vraiment que si elles sont au service d'une bonne volonté.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Kant: De l'espérance en des temps meilleurs" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • naisleray-262169 le 23/11/2015 à 23H08
  • nomiki le 07/10/2010 à 07H09
  • Maxime69022 le 24/05/2010 à 24H18
  • Simon48410 le 21/01/2010 à 21H19
  • Lucie39001 le 17/01/2010 à 17H16
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit