LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Spinoza et l'interprétation des Ecritures MARX - TRAVAIL SALARIÉ ET CAPITAL >>
Partager

Sujet : Kant: jugement de goût et raison

jugement Kant goût Kant « Le jugement de goût n'est pas déterminable par des raisons démonstratives comme s'il était seulement subjectif. Premièrement, quand quelqu'un ne trouve pas beau un édifice, un paysage, un poème, il ne se laisse pas imposer intérieurement l'assentiment par cent voix qui toutes louent ces choses. Certes, il peut faire comme si cela lui plaisait à lui aussi pour ne pas paraître dépourvu de goût et il peut même commencer à douter d'avoir assez formé son goût... Mais ce qu'il voit bien clairement c'est que l'assentiment d'autrui ne constitue pas une preuve valable pour le jugement sur la beauté... Le jugement d'autrui défavorable à notre égard peut sans doute à bon droit nous rendre incertain sur le nôtre mais il ne saurait jamais nous convaincre qu'il n'est pas légitime. Ainsi, il n'existe aucune raison démonstrative empirique pour imposer le jugement de goût à quelqu'un. Deuxièmement, une preuve a priori d'après des règles déterminées peut encore moins imposer le jugement sur la beauté. Si quelqu'un me lit un poème ou me conduit à un spectacle qui finalement ne convient pas à mon goût, il pourra bien invoquer Batteux ou Lessing ou des critiques encore plus anciens et plus célèbres ainsi que toutes les règles de la beauté... je me bouche les oreilles, je ne veux entendre aucune raison, aucun argument et j'admettrai plutôt que les règles des critiques sont fausses ou du moins que ce n'est pas ici qu'il faut les appliquer, que d'accepter de laisser déterminer mon jugement par des raisons démonstratives a priori, puisqu'il doit s'agir d'un jugement du goût et non d'un jugement de l'entendement ou de la raison. Il semble que ce soit une des principales raisons pour lesquelles on a désigné cette faculté d'appréciation esthétique précisément par le nom de goût. Il se peut en effet que quelqu'un m'énumère tous les ingrédients d'un certain mets, qu'il remarque que chacun m'est en lui-même agréable et par-dessus vante à bon droit le caractère sain de ce plat ; je reste sourd à toutes ces raisons, j'essaie ce plat avec ma langue et mon palais et ensuite (mais non selon des principes universels), je juge. En fait le jugement de goût est toujours absolument énoncé comme un jugement singulier à propos d'un objet. » KANT
raison   Kant
  • SUJET :

 Nature du jugement de goût, son caractère paradoxal parce qu'il ne peut être démontré ni empiriquement ni a priori. Le jugement de goût c'est le jugement que tout homme, quelles que soient sa culture et sa condition porte sur le beau ; ce jugement s'impose à chacun mais il est en deçà ou au-delà de la preuve, à l'inverse de l'énoncé mathématique ou de la thèse scientifique.
 

  • ENJEU :

 Par le jugement esthétique tout homme est l'égal d'un autre, il n'y a dans ce domaine ni autorité, ni lois. Chacun fait l'expérience de sa liberté de jugement. C'est pourquoi il y a une parenté indiscutable entre le jugement esthétique et le jugement moral. Dans l'expérience du beau, comme dans l'expérience morale, l'homme est seul juge. Il ne peut prendre appui sur un savoir préalable, et tout à la fois ce jugement peut être prononcé avec certitude, et n'être admis par personne d'autre. Le jugement esthétique s'éprouve, il ne se prouve pas.
 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Kant: jugement de goût et raison" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • ilcoo le 15/02/2013 à 15H00
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit