LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Kant: Morale et Sentiment Leibniz: Dieu et Création >>
Partager

Sujet : Kant: Légitimité de la loi

Légitimité Kant  Kant Tout droit dépend des lois. Mais une loi publique qui arrête pour tous ce qui doit leur être juridiquement permis ou interdit est l'acte d'un vouloir public, source de tout droit, qui par conséquent ne doit lui-même faire de tort à personne. Or ce ne peut être le fait d'aucune autre volonté que celle du peuple en son entier (tous statuant sur tous et par conséquent chacun sur soi-même) : car ce n'est qu'à soi-même que nul ne peut faire tort (...). On appelle cette loi fondamentale, qui ne peut prendre sa source que dans la volonté générale (unie) du peuple, le contrat originaire. (...) Car telle est la pierre de touche de la légitimité de toute loi publique. Si en effet cette loi est de telle nature qu'il soit impossible que tout un peuple puisse y donner son assentiment (si par exemple elle décrète qu'une classe déterminée de sujets doit avoir héréditairement le privilège de la noblesse), elle n'est pas juste ; mais s'il est seulement possible qu'un peuple y donne son assentiment, c'est alors un devoir de tenir la loi pour juste, à supposer même que le peuple se trouve présentement dans une situation ou dans une disposition de sa façon de penser telles, que si on le consultait là-dessus, il refuserait probablement son assentiment. KANT
   Kant

•    Comment comprendre : « ce n'est qu'à soi-même que nul ne peut faire tort » ?
•    Quelle est la conception kantienne du contrat social (« contrat originaire ») ?
•    Si la loi décrète qu'une classe sociale doit posséder héréditairement le privilège de la noblesse, pourquoi le peuple ne peut-il y donner son assentiment ? Kant ne s'oppose-t-il pas ici à la conception du contrat social de Hobbes pour qui la Puissance souveraine légitime, à laquelle les citoyens en contractant librement entre eux abandonnent tous leurs droits, est sans limite et au-dessus des lois ?
•    Pourquoi la seule possibilité d'assentiment du peuple fonde-t-elle la légitimité de la loi ?

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Kant: Légitimité de la loi" a obtenu la note de :
aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit