LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< KANT KANT: Apprentissage et principes de la raison >>
Partager

Sujet : KANT: Le respect dû à la personne humaine.

respect KANT personne KANT Le respect s'applique toujours uniquement aux personnes, jamais aux choses. Les choses peuvent exciter en nous de l'inclination et même de l'amour; si ce sont des animaux (par exemple des chevaux, des chiens, etc.), ou aussi de la crainte, comme la mer, un volcan, une bête féroce, mais jamais de respect. Une chose qui se rapproche beaucoup de ce sentiment., c'est l'admiration et l'admiration comme affection, c'est-à-dire l'étonnement, peut aussi s' appliquer aux choses, aux montagnes qui se perdent dans les nues, à la grandeur, à la multitude et à l'éloignement des corps célestes, à la force et à l'agilité de certains animaux, etc. Mais tout cela n'est point du respect. Un homme peut être aussi pour moi un objet d'amour, de crainte ou d'une admiration qui peut même aller jusqu'à l'étonnement et cependant n'être pas pour cela un objet de respect. Son humeur badine, son courage et sa force, la puissance qu'il a d'après son rang parmi ses semblables, peuvent m'inspirer des sentiments de ce genre, mais il manque toujours encore le respect intérieur à son égard. Fontenelle dit : "Devant un grand seigneur, je m'incline, mais mon esprit ne s'incline pas. "Je puis ajouter : devant un homme de condition inférieure, roturière et commune, en qui je perçois une droiture de caractère portée à un degré que je ne me reconnais pas à moi-même, mon esprit s'incline, que je le veuille ou non, et si haut que j'élève la tête pour ne pas lui laisser oublier ma supériorité. KANT
humaine.   KANT

QUESTIONNEMENT INDICATIF
• Kant dit-il que « le respect s'applique toujours aux personnes » ou «... toujours uniquement aux personnes ».
• Que peuvent être les « choses » ? (voir le texte...)
• Que signifie « affection » dans « l'admiration comme affection, c'est-à-dire l'étonnement » ?
• Kant dit-il dans le texte que le respect est « un sentiment » ? Que signifie « sentiment » ici ?
• « L'admiration » est-elle du « respect » ?
• Est-ce que tout homme est « un objet de respect » (selon Kant) ?
• A quelle condition une personne peut-elle être « objet de respect » (selon Kant) ?
• Que signifie « droiture de caractère » ?
• Sur quoi repose, selon Kant, le respect ? Est-ce que je « respecte »  selon mon « bon vouloir » ?

POUR DÉMARRER

Un texte de Kant qui analyse le respect, le seul sentiment moral et rationnel, s'adressant à la personne et non point aux choses, la personne elle-même ex-primant cette loi morale universelle que nous respectons en elle.

CONSEILS PRATIQUES

Analysez bien les termes précis d'un texte fondateur de l'éthique universelle. Rappelez-vous que le respect est un sentiment capable de nous déterminer à agir sans être provoqué par des impressions sensibles. Montrez bien que le respect va au sujet moral lui-même.

BIBLIOGRAPHIE

KANT, Critique de la raison pratique, Ire partie, livre I, PUF. Fondements de la métaphysique des moeurs, Delagrave.

 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "KANT: Le respect dû à la personne humaine." a obtenu la note de :

5.1 / 10

Corrigé consulté par :
  • PATOCHE68-215621 le 29/12/2014 à 29H18
  • happiesn le 16/05/2013 à 16H16
  • antfel-200379 le 10/02/2013 à 10H19
  • maxxou-200368 le 10/02/2013 à 10H19
  • heloiseherbette@gmai le 10/02/2013 à 10H17
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit