Le langage est le propre de l'homme

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La fonction de l'État : assurer la liberté L'HOMME CIVILISÉ EST DÉPRAVÉ - ROUSSEAU >>
Partager

Sujet : Le langage est le propre de l'homme

Le langage est le propre de l'homme

propre langage homme langage Le langage est le propre de l'homme Il n'y a pas de préjugé auquel nous ne soyons tous plus accoutumés qu'à celui qui nous a persuadés depuis notre enfance que les bêtes pen¬sent. De tous les arguments qui nous persuadent que les bêtes sont dénuées de pensée, le principal, à mon avis, est que bien que les unes soient plus parfaites que les autres dans une même espèce, tout de même que' chez les hommes, comme on peut voir chez les chevaux et chez les chiens, dont les uns apprennent beaucoup plus aisément que d'autres ce qu'on leur enseigne ; et bien que toutes nous signifient très facilement leurs impulsions naturelles, telles que la colère, la crainte, la faim, ou autres états semblables, par la voix ou par d'autres mouvements du corps, jamais cependant jusqu'à ce jour on n'a pu observer qu'aucun animal en soit venu à ce point de perfection d'user d'un véritable langage c'est-à-dire d'exprimer soit par la voix, soit par les gestes quelque chose qui puisse se rapporter à la seule pensée et non à l'impulsion naturelle. Ce langage est en effet le seul signe certain d'une pensée latente dans le corps ; tous les hommes en usent, même ceux qui sont stupides ou pri¬vés d'esprit 2, ceux auxquels manquent la langue et les organes de la voix, mais aucune bête ne peut en user ; c'est pourquoi il est permis de prendre le langage pour la vraie différence entre les hommes et les bêtes. DESCARTES
   langage

La façon dont Descartes, à travers son œuvre, traite le thème des animaux dépend étroitement de sa conception des rapports de l'âme et du corps chez l'homme. L'âme cartésienne (substance pensante, immatérielle) reprend le rôle de l'âme rationnelle des Anciens, les fonctions jadis attribuées aux âmes végétative et sensitive (cohésion et croissance du corps, interaction avec le milieu) étant désormais assumées par le corps (substance étendue, matérielle). Du même coup, les animaux, à qui Descartes refuse la raison, n'ont plus d'âme du tout ! C'est la fameuse thèse des animaux-machines, qui ne manqua pas de choquer nombre des contemporains de Descartes, suscitant dans sa correspondance diverses mises au point analogues à celle que nous allons étudier. Si nous répugnons à priver les animaux d'une âme, nous sommes nécessairement contraints par le système cartésien à leur reconnaître la pensée.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Le langage est le propre de l'homme" a obtenu la note de :
aucune note

Le langage est le propre de l'homme

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit