LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Locke: «L'expérience, c'est là le fondement d ... LEIBNIZ: «C'est par la voie des définitions o ... >>
Partager

Sujet : LEIBNIZ: «Les monades sont sans portes ni fenêtres.»

«Les LEIBNIZ monades LEIBNIZ LEIBNIZ: «Les monades sont sans portes ni fenêtres.»
sont sans portes LEIBNIZ

MONADE. n.f. (gr. monas, monados «unité»). Terme que Platon attribuait aux Idées. Repris aux XIIe et XIIIe siècles pour désigner Dieu comme être absolument simple (le premier de ses attributs). Leibniz l'a rendu célèbre en lui donnant un sens spécifique dans son système : une monade est une substance simple, inétendue, indivisible, impérissable (sauf par annihilation) ; elle dépend directement de Dieu (création, annihilation) ; elle a un pouvoir de percevoir et un dynamisme interne (l'appétition) ; elle possède en soi-même le principe de toutes ses opérations («elle ria point de fenêtre par laquelle quelque chose y puisse entrer ou sortir»). 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "LEIBNIZ: «Les monades sont sans portes ni fenêtres.»" a obtenu la note de :
aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit