LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Lévinas: La proximite d'autrui Montesquieu: un être intelligent >>
Partager

Sujet : Lévinas: Tu ne tueras point

tueras Lévinas point Lévinas On peut dire que le visage n'est pas "vu". Il est ce qui ne peut devenir un contenu que notre pensée embrasserait. (... ) La relation au visage est d'emblée éthique. Le visage est ce qu'on ne peut tuer, ou du moins ce dont le sens consiste à dire: "Tu ne tueras point". Le meurtre, il est vrai, est un fait banal: on peut tuer autrui; l'exigence éthique n'est pas une nécessité ontologique. L'interdiction de tuer ne rend pas le meurtre impossible, même si l'autorité de l'interdit se maintient dans la malignité du mal accompli. Lévinas
   Lévinas

Lévinas commence par opposer perception d’un objet et rencontre authentique d’autrui. Quand je pose l’autre comme objet, je le projette sur une surface d’objectivité : il m’apparaît comme un tableau à décrire, une surface à observer et détailler, son unité éclate en autant de petits objets à commenter (les éléments du visage sont eux-mêmes réductibles à des unités plus petites. Ce rapport est un rapport théorique qui ne me donne pas véritablement autrui : dans un processus de connaissance, ma conscience s’assimile l’objet plutôt qu’elle ne s’ouvre à l’altérité du donné. En posant autrui comme objet, je reste seul.

La saisie véritable d’autrui (celle qui me fait vraiment sortir de moi et rencontrer une dimension irréductible aux simples données de l’expérience) ne donne pas une richesse d ‘éléments à décrire mais présente une pauvreté. L’autre se présente simultanément comme sans défense et invitation au respect : en effet, la possibilité physique de tuer autrui se donne en même temps que l’impossibilité  morale d’accomplir cet acte. Autrui nous est livré dans une dimension éthique comme celui que je n’ai pas le droit de tuer.

 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Lévinas: Tu ne tueras point" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Louis16755 le 20/02/2011 à 20H12
  • procaryote le 12/12/2010 à 12H19
  • Thomas37355 le 06/12/2009 à 06H13
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit