LOCKE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LOCKE LOCKE: Etat de nature et liberté >>
Partager

Sujet : LOCKE

 LOCKE  LOCKE Si la terre et toutes les créatures inférieures appartiennent à tous, du moins chaque homme détient-il un droit de propriété sur sa propre personne ; et sur elle aucun autre que lui n'a de droit. Par suite, son travail personnel et l'oeuvre de ses mains lui appartiennent en propre. Or chaque fois qu'il retire une chose quelconque de l'état où l'a mise et laissée la nature, il mêle à cette chose son travail, il y joint donc un élément personnel : par là il s'en acquiert la propriété. De plus, lorsque des biens ont ainsi été retirés par lui de l'état commun où les avait mis la nature, le travail qui leur a été incorporé supprime désormais le droit commun qu'avaient sur eux les autres hommes. Car ce travail est la propriété indiscutable du travailleur, et personne d'autre que lui n'a le droit d'en récolter les fruits ; du moins tant que les autres disposent, en quantités suffisantes, de biens communs de même qualité. LOCKE
   LOCKE

articulation formelle du texte
 
 
« Si... du moins... ; et sur elle aucun autre que lui n'a de droit. Par suite.... Or, chaque fois qu'il retire une chose que conque de l'état où l'a mise et laissée la nature, ... il y joint donc un élément personnel : par là il s'en acquiert la propriété. De plus, lorsque..., le travail qui leur a été incorporé supprime désormais le droit commun qu'avaient sur eux les autres hommes. Car... ; du moins tant que... »
 
 questions indicatives
 

 Qu'est-ce qui « supprime... le droit commun qu'avaient sur eux (les biens...) les autres hommes »?
 Importance de la notation « élément personnel » dans l'argumentation de Locke ?
 Pourquoi (et/ou en quoi) « son travail personnel et l'oeuvre de ses mains lui appartiennent en propre » ?
 Limite(s) à cette appropriation ?
 Que pensez-vous de l'argumentation et de la position de Locke ?
 Sur quel(s) présupposé(s) (ou fondement(s) établi(s) ailleurs) reposent-ils ?
 Quel est l'enjeu de ce texte ?

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "LOCKE" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • guitoun le 06/03/2011 à 06H14
  • piepie18 le 21/02/2011 à 21H17
  • Roselyne42702 le 23/04/2010 à 23H15
  • Pierre57205 le 08/02/2010 à 08H13
  • Vincent57099 le 07/02/2010 à 07H17
  • LOCKE

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit